dimanche, avril 18, 2021

Soudan: l’armée ferme le bureau de la première chaîne d’informations au monde arabe

Courrier arabe

Les autorités soudanaises ont informé le directeur de la chaîne d’informations la plus suivie au monde arabe Al-Jazeera de la décision du Conseil militaire de transition de fermer leur bureau de Khartoum et de confisquer leurs matériels et propriétés, devant l’indignation de la chaîne et des journalistes soudanais.
La décision comporte aussi le retrait des licences des journalistes, employés et correspondants d’Al-Jazeera, même si aucun document écrit n’a été remis au directeur du bureau de la chaîne.
Al-Jazeera à dénoncé « cette décision inexpliquée et injustifiée », ajoutant que la chaîne d’information n’a jamais enfreint les règles du journalisme, tout en confirmant sa fidélité à sa mission éditoriale de relayer les événements au Soudan et leur évolution.
De son côté, le Réseau des journalistes soudanais à déclaré que cette décision viendrait d’une équipe mixte composée des renseignements militaires, de la sécurité nationale et de la direction des médias étrangers, en affirmant que cette décision vient s’ajouter à celle d’interdire le relais d’informations sur le terrain et sur les actions des Forces de la Liberté et du Changement à la télévision nationale soudanaise, dans une tentative de destruction des acquis de la révolution.
Le Réseau des journalistes soudanais s’est lui aussi indigné devant l’arrestation de journalistes et leur interdiction de diffusion et de participation aux émissions télévisées à cause de leurs relais de la grève du 27/28 mai.
Il assure sa surveillance de la situation tout en ajoutant qu’il avait les moyens de remettre les choses dans l’ordre et ainsi protéger les acquis de la révolution soudanaise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos