vendredi, octobre 30, 2020

Soudan : Les militaires destituent le procureur général et planifient des élections dans une année

Courrier arabe

Dans de nouvelles évolutions au Soudan, le Conseil militaire transitionnel (CMT) a destitué le procureur général «al-Walid Sid Ahmed Mahmoud», sans préciser les causes et les motifs de l’action entreprise suite aux métastases de la violente dispersion du sit-in de la capitale Khartoum.

Sachant que le porte-parole du CMT, Chams Eddine Kabachi, avait précédemment déclaré que «le procureur général et juge en chef de l’état s’étaient entretenus pour discuter la dispersion du sit-in», soulignant que les deux hommes avaient proposé au CMT les conseils juridiques adéquats.

Une version niée par les deux magistrats qui insistaient sur le fait que le CMT était le seul responsable des incidents du sit-in, affirmant que les militaires avaient agis sans consulter aucune autorité.

A quoi joue Hemeti ?

Par ailleurs, lors de son récent discours, le vice-président du CMT, Mohamed Hamdane Dagalo alias «Hemeti», a annoncé l’arrestation de ceux dont il affirme être «les coupables» des violences du sit-in du quartier général à Khartoum, déclarant que tous les responsables seront soumis à un tribunal publique.

Hemeti avaient aussi renouvelé son appel à la formation d’un gouvernement de technocrates dont les membres ne porteront aucune étiquette, expliquant que le peuple ne voudra plus d’une autre version d’Omar el-Béchir, il note: «Nous organiserons des élections durant une année», signalant que leur supervision sera assuré par le CMT, la communauté internationale et l’Union européenne «afin d’assurer la satisfaction de toutes les parties», résuma-t-il.

D’autre part, sur terrain, plusieurs villes soudanaises ont été aujourd’hui la scène de grandes manifestations populaires qui proclament, encore et toujours, le départ des militaires et la transition du pouvoir à un gouvernement civil.

Dirigés par le mouvement des Forces de la Liberté et du Changement, qui affirme qu’aucun compromis ne sera accepté avec «les traitres militaires», les Soudanais annonçant leur attachement pour leur révolution et leur disposition à changer de ton si la situation persiste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

BBC : «Des citoyens ouïghours déportés de force depuis l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis...

La chaîne britannique, BBC, a diffusé un reportage indiquant que «les autorités d’Arabie saoudite, des Emirats arabes unis (EAU) et de l’Égypte avaient déporté...

Égypte : un prisonnier politique décède en prison suite d’une négligence médicale

Le prisonnier politique égyptien, Kamal Habib Marzouq est décédé, mercredi, en prison de la Nouvelle-Vallée des suites d’une négligence médicale. L’information a été publiée, jeudi, par la Fondation...

Sénégal : au moins 140 migrants morts lors du naufrage le plus meurtrier de...

« Selon des sources médiatiques, les marines sénégalaise et espagnole, ainsi que des pêcheurs qui se trouvaient à proximité, ont sauvé 59 personnes et...

Covid-19 : 47636 nouveaux cas diagnostiqués en France

La France a enregistré 47.637 contaminations supplémentaires par le nouveau coronavirus en 24 heures, ont annoncé jeudi les autorités sanitaires, qui ont aussi fait...

France: le gouvernement dévoile les modalités du reconfinement

Lors d'une conférence de presse, le gouvernement français a détaillé les mesures de reconfinement qui entre en vigueur ce vendredi 30 octobre. Reconfinement en Martinique Dans...