samedi, novembre 26, 2022

Soudan: un calme relatif règne après une nuit meurtrière

La situation était chaotique lundi 13 mai au soir à Khartoum. Après une journée tendue qui a vu la réouverture des pourparlers entre les militaires au pouvoir et l’opposition civile, et même l’annonce d’un premier accord, des hommes en armes ont ouvert le feu dans la soirée sur les manifestants rassemblés depuis plus d’un mois devant le quartier général de l’armée. On compte plusieurs morts et de nombreux blessés.

La situation est redevenue calme ce mardi. Elle avait brusquement basculé dans la confusion hier en début de soirée.

Autour de 21 heures, en marge du gigantesque campement qui est le cœur battant de la révolution soudanaise, des hommes en uniforme ont soudain ouvert le feu, mais on ignore sur qui précisément et pourquoi.

Sur les vidéos postées sur les réseaux sociaux, on entend crépiter des rafales d’armes légères, et des cris, des appels dans l’obscurité. On voit des gens courir pour se mettre à l’abri, transportant des corps en sang. Le bilan ce mardi est lourd : au moins six morts, dont un commandant de la police militaire, et soixante-dix blessés par balles.

Pour l’heure, rien n’est certain sur l’identité des tueurs. Plusieurs témoins sont formels : ils portaient l’uniforme beige et circulaient dans des pick-up de l’omniprésente Force de soutien rapide, ce corps paramilitaire dirigé par le général Hemedti, le numéro 2 du Conseil militaire.

Ce matin, cette force dément catégoriquement son implication : elle accuse des infiltrés portant leur uniforme, et le Conseil militaire de son côté fait porter la responsabilité à des « forces inconnues » cherchant à saboter le processus de transition.

Poursuite des négociations

Dans ce contexte, les négociations ouvertes hier vont quand même continuer, comme l’a annoncé la coalition de l’opposition civile ce matin, qui appelle au courage et à l’unité. Les pourparlers vont reprendre, alors qu’ils n’ont jamais été aussi près du but. Lundi, un accord-cadre a été trouvé sur la structure et les prérogatives d’institutions de transition, amenées à remplacer la junte militaire au pouvoir.

Il s’agit d’un pouvoir à trois branches : un « conseil souverain » composé de civils et de militaires d’abord, puis un Parlement et un comité exécutif. Restent à déterminer aujourd’hui la composition précise de ces trois branches du futur pouvoir, mais aussi la durée de la transition devant mener à des élections générales.

Dernières infos

Cinq Palestiniens blessés lors d’affrontements avec l’armée israélienne à Naplouse

Cinq Palestiniens ont été blessés et des dizaines d'autres...

Algérie : le projet de loi de finances 2023 adopté par la chambre basse du parlement

Le projet de loi de finances 2023 a été...

Jérusalem: deux explosions dans des arrêts de bus font au moins 14 blessés

La police israélienne a annoncé, mercredi, que 14 personnes...

Le Maroc vise à produire 52% de son électricité grâce aux énergies renouvelables d’ici 2030

Le cabinet royal marocain a déclaré que Rabat avait...

À ne pas rater

Le président israélien en visite à Bahreïn et aux Émirats arabes unis en décembre prochain

Le président israélien Isaac Herzog se rendra au royaume...

Netanyahu : « Mohammed bin Zayed m’a invité à visiter Abu Dhabi »

L'ancien Premier ministre israélien, vainqueur des dernières élections législatives...

Le président des Émirats arabes unis en visite en Russie mardi

Le président des Émirats arabes unis (EAU), Cheikh Mohamed...

L’indice PMI des Émirats arabes unis chute pour la première fois en 3 mois

L'agence de notation financière Standard & Poor's Global (S&P)...

Algérie-Egypte: signature d’un mémorandum d’entente pour la prospection dans les domaines du gaz et du pétrole

L'Algérie et L'Égypte ont conclu, ce mardi au Caire, un mémorandum d'entente pour le développement de leur coopération dans les domaines du pétrole, du...

L’Algérie remet au Maroc une invitation officielle pour participer au Sommet arabe

Le ministre algérien de la Justice, Abderrachid Tebbi est arrivé à Rabat, ce mardi, pour remettre au ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita...

Tunisie : Un journaliste violemment agressé dans un centre de police

En Tunisie, un journaliste a été violemment agressé vendredi 16 septembre à l’intérieur d’un centre de police à Tunis, poussant le syndicat des journalistes...

Le bilan des inondations au Soudan s’alourdit à 117 morts

Les autorités soudanaises ont annoncé, jeudi, que le bilan des pluies torrentielles et des inondations s'est alourdi à 117 morts et 116 blessés depuis...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here