mardi, mai 11, 2021

Syrie: la « leishmaniose cutanée » menace les réfugiés des camps à Idleb

La maladie de la « leishmaniose cutanée » se propage parmi les réfugiés des camps de la province d’Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, où les conditions de vie et sanitaires sont inadéquates.

Dans ces camps où se réfugient les Syriens qui fuient les attaques du régime de Bachar al-Assad et de ses soutiens, les égouts et canalisations sont dans un état déplorable, à quoi il faut rajouter les insuffisances des infrastructures, quand elles existent.

Ce contexte a favorisé la propagation de la « leishmaniose cutanée », une maladie qui est transmise par un parasite, la leishmania, après une piqure de moustique.

Mohammed al-Ibrahim, un réfugié du camp de Sham al-Khayr, a déclaré à l’Agence Anadolu (AA) que 7 membres de sa famille ont contracté la leishmaniose.

« Le camp n’a pas de centre de soins. Nous nous tournons vers des soins alternatifs. Nous sommes inquiets, les enfants ne guérissent pas. Nous avons besoin de soins et de médicaments », a-t-il dit.

Le responsable du camps, Adnan Kaddour, a expliqué que la camp comte 425 familles, dont 120 ont contracté la maladie.

« Elle se propage à cause de l’obturation des canalisations. Le nombre de malades croit chaque jour ».

Le médecin Ibrahim Mekki se plaint aussi de l’absence de médicaments. Il rappelle que la leishmaniose est une maladie cutanée infectieuse.

« Nous manquons de médicaments. Nous devons aussi éliminer les insectes qui transmettent la maladie. Il faut aussi refermer les fissures dans le réseau de canalisation », a-t-il expliqué.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos