samedi, octobre 31, 2020

Un ministre yéménite: la présence émiratie à Socotra est une véritable occupation

Courrier arabe

Un ministre dans le gouvernement yéménite a qualifié la présence émiratie à l’île de Socotra comme une véritable occupation en appelant le président Abdrabbo Mansour Hadi à prendre une décision ferme à ce sujet, et à dévoiler ce qui se passe dans l’île située au sud du pays au peuple yéménite.

Le ministre Abdelghani Jamil a indiqué dans un post sur son compte Facebook officiel: « il n’y a aucune justification à la présence émiratie à l’île de Socotra. Cela peut être considéré comme une occupation au sens propre du terme ».

Le ministre s’est interrogé dans son post: « que voulez-vous de Socotra ? Il n’y a pas de Houthis dans l’île ni de Daech (l’État islamique) ni aucuns éléments subversifs ».

Abdelghani Jamil a promis: « je n’accepterais pas que certains yéménites soient utilisés comme un prétexte pour occuper nos îles et nos ports et violer la souveraineté nationale de notre pays. Nous ne tolérerons pas ces actes ».

Ces déclarations interviennent suite à des affrontements qui ont opposé les garde-côtes yéménites et les forces appuyées par les Émirats arabes unis (EAU) qui se dénomment elles-mêmes « le cordon de sécurité au port de Socotra ».

Les forces du cordon de sécurité soutenues par les EAU ont pris le contrôle du port de Socotra pour quelques heures avant l’arrivée des renforts des forces de sécurité et de l’armée yéménites qui ont réussi à les faire sortir du port.

Ces affrontements sont survenus un jour après une attaque menée par des séparatistes armées loyales au conseil de transition du sud contre le cortège du ministre des ressources halieutiques Fahd Kefayen et le préfet de l’île de Socotra qui s’apprêtaient à sortir de l’une des installations officielles.

Ce n’est pas la première fois que le gouvernement du président yéménite Abdrabbo Mansour Hadi se plaint des mouvements des troupes émiraties à Socotra. L’année passée, le même gouvernement avait accusé les Émirats d’avoir déployé sur l’île des chars et des troupes pour la contrôler.

L’Arabie saoudite fut obligée d’envoyer ses forces dans l’île yéménite pour désamorcer les affrontements entre les troupes émiraties et les forces de « Hadi ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

MEE parle des crimes commis, en Libye, par les mercenaires de Wagner

Le site britannique, Middle East Eye, a mis la lumière sur les crimes commis par les mercenaires de la compagnie russe Wagner, dans différentes...

Sources : «Rafah sera bientôt ouvert et les fruits des rencontres égypto-palestiniennes seront cueillis»

Des sources égyptiennes privées ont révélé que «le Caire a décidé de rérouvrir le point de passage de Rafah de façon presque permanente, durant...

Qatar : Le gouvernement présente du nouveau concernant le bébé jeté à la poubelle de...

Le bureau chargé de la communication au gouvernement du Qatar, a lancé aujourd’hui vendredi, un nouveau communiqué, au sujet de l’affaire où un groupe...

Le prince héritier saoudien convoqué par un tribunal américain via WhatsApp

Le tribunal de Washington, aux États-Unis, a convoqué le prince héritier de l’Arabie saoudite, Mohamed ben Salmane (MBS), et 9 autres responsables saoudiens, via...

Azerbaïdjan : 91 civils tués par les bombardements arméniens

Les attaques arméniennes contre les territoires azerbaïdjanais ont fait 91 morts et 400 blessés parmi les civils, a fait savoir le parquet général azerbaïdjanais. Dans un communiqué rendu public, vendredi,...