mardi, octobre 20, 2020

Une baronne britannique attaque Ben Salmane en raison du meurtre de Khashoggi et des exécutions dans le royaume

Courrier arabe

La baronne britannique « Helena Kennedy » a appelé ce lundi le gouvernement de son pays ainsi que toute la communauté internationale à prendre une action ferme envers ce qu’elle a qualifié de « violations horribles des droits de l’Homme en Arabie saoudite ».

Lors d’une conférence de presse de la Chambre des lords de Grande-Bretagne, Helena a évoqué le rapport réalisé par l’enquêtrice spéciale de l’ONU sur les exécutions extrajudiciaires Agnès Callamard dans lequel elle a présenté « des preuves crédibles » sur l’implication du prince héritier Mohammed Ben Salmane (MBS) et d’autres responsables saoudiens importants dans l’assassinat du célèbre journaliste Jamel Khashoggi commis à l’intérieur du consulat de son pays à Istanbul le 2 octobre 2018.

La baronne britannique a estimé: « ce qui est arrivé à Khashoggi constitue un meurtre prémédité dont la responsabilité incombe sur l’Arabie saoudite en tant qu’un État. De plus, de nombreux responsables saoudiens sont accusés personnellement et directement de ce crime notamment le prince héritier ».

Par ailleurs, Helena a abordé la question des exécutions dans le royaume, indiquant que les autorités saoudiennes ont exécuté au moins 134 personnes depuis le début de 2019. Parmi elles figurent 37 militants politiques exécutés le 23 avril 2019 après avoir passé une longue période dans l’isolement cellulaire. Elle a ajouté que ces militants ont subi des tortures et n’ont pas eu droit à des procès équitables.

Helena a expliqué que la majorité de ces 37 personnes sont issues de la minorité chiite, et qu’elles ont été arrêtées pour avoir participé à des manifestations.

Elle a également souligné que 6 personnes parmi les exécutés étaient des enfants au moment où ils avaient commis les crimes présumés.

Helena a conclu en affirmant que le recours à la peine capitale par les autorités saoudiennes entre dans le cadre des violations flagrantes et systématiques des droits de l’Homme parmi lesquelles figurent les arrestations arbitraires menées contre les opposants notamment depuis la fin de 2017 ainsi que les raids aériens aveugles qui touchent les civils yéménites depuis 2015.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Arabie saoudite : Le boycott des produits turcs adopté par les compagnies et rejeté par...

Un groupe de compagnies saoudiennes actives dans les secteurs du commerce et de l’industrie a annoncé, dimanche, le boycott des produits turcs, joignant la...

Première visite officielle d’un comité israélien au Bahreïn dénoncée sur les réseaux sociaux

Encore une fois, des Bahreïniens et des Arabes ont dénoncé l’accord de normalisation que Manama avait conclu avec Tel-Aviv, félicitant les manifestations que des...

Le ministre de la Tolérance émirati accusé de viol, par une femme britannique

Une femme britannique a accusé le cheikh Nahyan bin Mubarak Al Nahyan de l’avoir agressée sexuellement alors qu’elle travaillait au lancement du festival littéraire Hay...

Le Congrès américain à Al-Sissi : la question des droits de l’homme est une...

Dans une lettre adressée à Abdelfattah Al-Sissi dont le Washington Post a eu une copie, 56 membres du Congrès américain ont souligné l'importance de la question...

L’Azerbaïdjan libère 13 villages de la province de Jabrail

L'Azerbaïdjan a libéré 13 villages de la province de Jabrail, de l'occupation arménienne. L'annonce a été faite par le Président azerbaïdjanais, Ilham Aliyev, lundi sur Twitter. Il a précisé...