samedi, novembre 27, 2021

Washington renouvelle son engagement à défendre l’Arabie saoudite et sa sécurité

Les États-Unis ont fermement réaffirmé, lundi, leur engagement quant à la défense de la sécurité du Royaume d’Arabie saoudite, qualifiant ceci de « position constante ».

C’est ce qui ressort d’un communiqué diffusé par l’ambassade américaine à Riyad, condamnant les récentes attaques lancées par les Houthis contre le Royaume.

L’ambassade a déclaré que l’engagement de Washington vis-à-vis l’Arabie saoudite et sa sécurité « est inébranlable ».

« Les attaques odieuses lancées par les Houthis contre les civils et les infrastructures vitales reflètent leur manque de respect pour la vie humaine et leur rejet de la paix », a-t-elle ajouté.

L’Arabie saoudite a annoncé dimanche  »qu’un drone houthi a attaqué l’un des chantiers pétroliers du port (l’un des plus grands ports de transport de pétrole au monde), sans faire de victimes ou causé des dégâts ».

Les déclarations américaines coïncident également avec le retrait du groupe Houthi de la liste du terrorisme, la nomination d’un envoyé spécial pour le Yémen, outre l’arrêt du soutien militaire fourni à l’Arabie saoudite dans sa guerre au Yémen.

Cependant, et toujours selon la même source, l’Administration du président américain Joe Biden ne cesse de considérer Riyad comme un « partenaire important » dans la région.

Les Houthis lancent de manière récurrente des missiles balistiques, des projectiles et des drones, en direction des régions saoudiennes, dont certains provoquent des pertes humaines et matérielles.

Le groupe houthi affirme que ces attaques sont lancées en riposte aux raids continuels menés par la Coalition contre différentes régions du Yémen.

Le Yémen est en proie depuis 7 ans à une guerre entre les forces gouvernementales soutenues par une Coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite et le groupe houthi soutenu par l’Iran, qui a fait 233 000 morts. Environ 80 % de la population, soit près de 30 millions de personnes, est devenue dépendante des aides pour survivre, selon les Nations unies.

Depuis 2015, le voisin saoudien dirige une coalition arabe qui mène des opérations militaires au Yémen pour soutenir les forces pro-gouvernementales, face aux Houthis soutenus par l’Iran.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos