mardi, juin 15, 2021

Arabie saoudite: Libération de 3 activistes, après plusieurs jours de détention  

Courrier arabe

L’organisation de défense des droits de l’homme «al-Qst», qui documente et promeut les droits de l’homme en Arabie saoudite, a déclaré aujourd’hui jeudi, que les autorités saoudiennes avaient relâché 3 des personnes détenues lors de la dernière campagne menée contre les opposants sur les réseaux sociaux.

L’organisation humanitaire nota que les autorités avaient relâché «le journaliste Badr al-Rached», «l’analyste Sliman al-Sikhan al-Nacer», ainsi que «Fouad al-Farhan» un rédacteur sur une plateforme numérique baptisée «Rewak».

Par ailleurs, des activistes et des ONG affirment que 8 personnes avaient été interpellées récemment, et signalent que «nombreux d’entre eux été des petits entrepreneurs ou des écrivains et des journalistes, qui avaient suspendu leurs activités depuis des années».

«Fouad al-Farhan» le seul à s’exprimer bien que timidement

Dès sa sortie, le rédacteur «Fouad al-Farhan» a publié sur son compte officiel, une photo de lui le crâne rasé, et notant: «Bonjour à tous, je vous remercie pour votre compati et pour vos lettres, aujourd’hui est un nouveau départ, et je suis excité de retourner au travail», sans rien rajouter au sujet de son arrestation ou de ses coulisses.

De leur côté, les observateurs indiquent qu’«al-Farhan» a été interpellé à cause d’une affaire de soutien aux détenus, qui remonte à plusieurs années, et qui lui avait coûté la prison entre 2007 et 2008, n’excluant pas le fait que ces campagnes arbitraires ciblent des personnes en relations avec des activistes et des militants humanitaires, qui alimentaient l’opposition et menaçaient le gouvernement d’insurrection.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos