26.3 C
New York
mercredi, mai 22, 2024

Buy now

spot_img

Un million d’abonnés quittent la chaîne Al-Hiwar al-Tounssi en solidarité avec le candidat Kais Saied

Courrier arabe

Des appels en Tunisie ont été lancés par les partisans du candidat Kais Saied arrivé en tête du premier tour des élections présidentielles, en faveur du boycott de la chaîne de télévision Al-Hiwar al-Tounssi, l’accusant de prendre parti contre leur candidat, notamment par les analystes de la chaîne tels que Mohammed Boughelab, Lotfi al-Ammari et Sniya al-Dahmani.

Ces appels ont été lancés par des jeunes enthousiastes et des professeurs d’université partisans de ce candidat. Le professeur Mongi Mabrouki a écrit sur son compte Twitter: « ne voyez-vous pas que le boycott de la chaîne Al-Hiwar al-Tounssi est un premier pas dans la campagne électorale pour notre candidat Kais Saied ».

Pour sa part, l’avocat Abdelwahed Yahyaoui a considéré: « ce qui se passe avec la chaîne Al-Hiwar al-Tounssi est intéressant. Après avoir réussi à balayer le système, le tour des médias du système est venu. La démocratie est en train de créer ses propres moyens pour se défendre ».

La page Facebook de la chaîne Al-Hiwar al-Tounssi a perdu 1 million de ses abonnés en l’espace de deux jours. De son côté, Sami al-Fahri, le propriétaire de la chaîne en question a affirmé qu’il craint que cette « violence virtuelle » ne se transforme en une « violence réelle » alors que le candidat Kais Saied n’est pas encore élu.

Il est à noter que la chaîne Al-Hiwar al-Tounssi a montré une partialité flagrante en faveur du ministre de la Défense et candidat aux élections AbdelKarim Zubaidi arrivé en quatrième position. La chaîne a eu un entretien avec lui quelques heures avant d’observer le silence électoral, ce qui a été considéré par beaucoup comme une tentative de pousser l’électeur tunisien à voter pour Zubaidi.

Rappelons que le professeur en droit constitutionnel et candidat indépendant Kais Saied et l’homme d’affaires incarcéré pour fraude fiscale et blanchiment d’argent Nabil Karoui, fondateur du parti « Au cœur de la Tunisie », sont qualifiés pour le deuxième tour des élections présidentielles.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de l’opposition en Tunisie, a indiqué, ce vendredi, que le ministère de l'Intérieur a déféré devant...

Tunisie-Sources : «Une campagne d’interpellations a ciblé un ancien dirigeant d’Ennahdha, un homme d’affaire et un activiste politique»

Des sources ont affirmé que «les forces de l’ordre tunisienne ont mené, samedi, une campagne d’interpellations, ciblant l’ancien dirigeant d’Ennahdha, Abdelhamid Jelassi, l’homme d’affaire...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

Kaïs Saïed qualifie l’opposition en Tunisie de «cancer»

Le président tunisien, Kaïs Saïed, a déclenché une large polémique au pays, après avoir traité l’opposition de «cancer», et estimé qu’un traitement de chimiothérapie...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici