En cette journée de forte mobilisation en Algérie, des camions de la gendarmerie se préparaient déjà depuis jeudi pour protéger les institutions, comme le Conseil constitutionnel. Les manifestants partiront du lieu emblématique de la Grande poste d’Alger. Ce 3e vendredi de la contestation d’un cinquième mandat d’Abdelaziz Bouteflika coïncide avec la journée de la femme. Les Algériennes, très présentes dans le mouvement, devraient être en première ligne pour l’occasion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here