samedi, janvier 23, 2021

Algérie: une nouvelle journée de mobilisation contre la candidature de Bouteflika attendue ce vendredi

Les Algériens opposés à un cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika se préparent à manifester, vendredi, dans la capitale et plusieurs grandes villes du pays.

L’Algérie se prépare à de nouvelles manifestations de masse, vendredi 1er mars, pour protester contre la candidature du président Abdelaziz Bouteflika, âgé de presque 82 ans. Au pouvoir depuis 1999, celui-ci est considérablement affaibli suite à un AVC en 2013.

Ce mouvement de contestation a pris une ampleur sans précédent vendredi dernier, lorsque des dizaines de milliers de personnes ont défilé à Alger en dépit de l’interdiction théorique de toute manifestation. La semaine a ensuite été marquée par des cortèges de moindre ampleur et un regain de mobilisation avec des rassemblements étudiants mardi.

Jeudi, une dizaine de journalistes ont été arrêtés à Alger alors qu’ils participaient avec une centaine de confrères à un rassemblement contre la « censure ».

Journée de mobilisation décisive

Ce vendredi de mobilisation est d’autant plus important pour les opposants à Bouteflika que la date limite pour déposer les candidatures à la présidentielle du 18 avril est fixée au 3 mars à minuit.

Les précédentes manifestations se sont largement déroulées dans le calme, les opposants insistant sur le caractère pacifique du mouvement.

Amnesty international a appelé jeudi soir les forces de l’ordre algériennes à la « retenue » face aux manifestants.

« Le monde a les yeux braqués sur l’Algérie et la façon dont le gouvernement choisira de répondre à ces manifestations sera un indicateur crucial de la force de son engagement à respecter les droits à la liberté d’expression et de réunion pacifique », estime l’organisation de défense des droits de l’Homme.

Avec AFP

SourceFrance 24

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos