mardi, février 7, 2023

Après les critiques de l’intervention saoudienne et émiratie.. les premières réunions du dialogue soudanais commencent

Courrier arabe

Les Forces de la Déclaration pour la Liberté et le Changement (DLC) au Soudan ont débuté les premières séances de dialogue avec le Conseil militaire transitionnel pour discuter des organisations de la prochaine phase, sous le regard des États-Unis qui avait critiqué l’intervention saoudienne et émiratie dans les affaires soudanaises.

La DLC a renouvelé, dans un communiqué publié avant la réunion, sa position comme unique représentant du mouvement populaire, affirmant qu’elle insiste sur la transition du pouvoir à une autorité civile pour une durée de 4 ans.

Elle avait aussi demandé à ce que l’autorité se compose d’un Conseil civil souverain avec une représentation militaire limitée et un Parlement transitionnel qui exerce les pouvoirs législatifs et exécutifs.

L’agence de presse allemande a déclaré que pour les négociations avec le Conseil militaire, la DLC avait annoncé la formation d’un comité de 15 membres et avait réservé trois sièges pour les représentants des militaires.

En rappel, le porte-parole du Conseil militaire, Chams Al-deen Kabbachi, avait déclaré, précédemment, que le comité politique du Conseil avait terminé l’étude des visions proposées par les forces politiques concernant les organisations de la phase transitionnelle, affirmant que les résultats seront communiqués lors de la prochaine conférence.

Précédemment, les Soudanais avaient contesté l’intervention étrangères, et avaient insisté à mentionner que «ce qui se passe au Soudan, ne regarde que son peuple», un message qui ne semble pas être interprété par les États-Unis, qui commencent à apparaître dans la scène soudanaise et à jouer avec le feu.

Dernières infos

Environ 5 mille morts dans les séismes en Turquie et en Syrie

Environ 5 mille personnes ont été tuées et des...

Khartoum : une manifestation contre la normalisation avec Israël

Des dizaines de Soudanais ont organisé, dimanche, un rassemblement...

Pentagone: Un autre « ballon espion » chinois survole l’Amérique latine

Le porte-parole du Pentagone, Pat Ryder, a indiqué qu'un...

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

La Libye rejette la décision de l’Egypte concernant la démarcation des frontières maritimes

La Libye a rejeté, vendredi, la décision prise par l'Égypte le 11 décembre de délimiter unilatéralement les frontières maritimes entre les deux pays. "Cette démarcation...

Tunisie: Saïed se réunit avec le Premier ministre libyen

Le Président de la République de Tunisie, Kais Saïed a reçu, mercredi, le chef du gouvernement d'union nationale libyen, Abdulhamid Dbeibeh, en présence de...

Algérie-Tunisie: Lamamra reçu à Tunis par Saïed

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a effectué, ce samedi, une visite de travail en Tunisie en sa qualité d'envoyé spécial du...

Plus de 50 mille migrants morts ou disparus dans le monde depuis 2014 (OIM)

Plus de 50 000 décès ont été enregistrés sur les différentes routes migratoires du monde depuis 2014, a indiqué, mercredi, l’Organisation internationale pour les...

2 Commentaires

  1. Moi je crois que l’ennemi à redouter le plus c’est la France, prête à tout faire pour controler l’Afrique « rappeler-vous le RWanda il y’a 25 ans ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here