9.7 C
New York
lundi, avril 22, 2024

Buy now

spot_img

Au Maroc: Amnesty trouve la répression contre les migrants et les réfugiés à la fois « cruelle et illégale »

Amnesty international a dénoncé vendredi la « répression d’envergure » menée par les autorités marocaines depuis plusieurs semaines contre des milliers de migrants, en la qualifiant de « cruelle et illégale ».
Alors que le Maroc connaît un afflux de migrants et de réfugiés qui rêvent de gagner l’Europe, les autorités de ce pays ont multiplié ces dernières semaines rafles et déplacements forcés de centaines de migrants depuis le nord vers le sud du pays, officiellement pour « lutter contre les réseaux mafieux ».
Twitter Ads information and privacy
Le porte-parole du gouvernement Mustapha Khalfi a assuré jeudi que ces déplacements se faisaient dans le « respect de la loi », en soulignant « l’approche humanitaire adoptée par le Maroc en matière d’immigration », avec ses deux campagnes de régularisation de 50.000 clandestins depuis 2015.
Dans un communiqué rendu public vendredi, Amnesty s’inquiète des récents « raids majeurs dans les quartiers de plusieurs villes où vivent les réfugiés et les migrants ».
Citant l’Association marocaine des droits humains (AMDH), l’ONG affirme que quelque 5.000 personnes ont été arrêtées au cours de différentes opérations depuis juillet, avant d’être « entassées dans des bus et abandonnées dans des zones isolées proches de la frontière algérienne ou dans le sud du pays ».
« Cette répression choquante contre les migrants et les réfugiés au Maroc est à la fois cruelle et illégale » et « représente un recul inquiétant pour un gouvernement qui, en 2013, a adopté de nouveaux engagements en matière d’asile et de migration », déplore Heba Morayef, directrice régionale d’Amnesty pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, selon le communiqué.
Amnesty exhorte le gouvernement marocain à « mettre fin à ces arrestations discriminatoires et défendre les engagements positifs pris ces cinq dernières années concernant le respect des droits des migrants ».
L’ONG s’interroge aussi sur la stratégie de l’Espagne en rappelant le renvoi « expéditif », fin août de 116 migrants subsahariens entrés dans l’enclave espagnole de Ceuta, en franchissant la frontière au cours d’un assaut collectif.
Alors que le flux de migrants a augmenté sur la route espagnole depuis la fermeture de la route par la Libye, le Maroc a stoppé 54.000 tentatives de passage vers l’Union européenne et démantelé « 74 réseaux criminels de traite d’êtres humains » depuis le début 2018, selon les chiffres officiels.

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

La Libye rejette la décision de l’Egypte concernant la démarcation des frontières maritimes

La Libye a rejeté, vendredi, la décision prise par l'Égypte le 11 décembre de délimiter unilatéralement les frontières maritimes entre les deux pays. "Cette démarcation...

Tunisie: Saïed se réunit avec le Premier ministre libyen

Le Président de la République de Tunisie, Kais Saïed a reçu, mercredi, le chef du gouvernement d'union nationale libyen, Abdulhamid Dbeibeh, en présence de...

Algérie-Tunisie: Lamamra reçu à Tunis par Saïed

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a effectué, ce samedi, une visite de travail en Tunisie en sa qualité d'envoyé spécial du...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici