samedi, mai 21, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Banque africaine de développement: la dette extérieure de la Tunisie s’élève à 97,2% du PIB en 2020

La dette extérieure de la Tunisie s’affichait à 97,2% du Produit intérieur brut (PIB) en 2020, soit le taux le plus élevé en Afrique du nord, indique la Banque africaine de développement, dans son rapport intitulé « Perspectives économiques en Afrique du Nord 2021 », ayant pour thème « La dynamique de la dette en Afrique du Nord : la voie vers la reprise post-Covid », et relayé par l’Agence Tunis Afrique Presse (TAP).

Selon ledit rapport, présenté lors d’un webinaire organisé, ce mercredi, la Tunisie reste plus vulnérable aux chocs exogènes que les autres pays d’Afrique du Nord en raison de sa forte dépendance à l’égard de la dette extérieure qui a augmenté de 42,4 points entre 2012 et 2020, rapporte l’Agence TAP.

La BAD a mis en garde par ailleurs contre le scénario d’une dette publique insoutenable, si la Tunisie n’engage pas des réformes crédibles avec un large soutien interne.

À défaut de réformes, la dette publique brute devrait s’envoler à près de 100% du PIB sur le moyen terme, estime l’institution financière.

Le rapport soutien qu’en 2020, les besoins de financement public représentaient entre 14 et 18% du PIB sur une base annuelle, alors que la dette publique, dont 70% est externe, a dépassé, en 2020, 80% du PIB, poursuivant la tendance haussière amorcée en 2011.

Les coûts du service de la dette accaparent 28% du budget, ce qui limite les autres dépenses en faveur du développement, indique la même source.

La dette des entreprises publiques représentait 13% du PIB, en 2019, précise la BAD, faisant observer que ces entreprises sont toujours en proie à des difficultés financières.

L’institution financière souligne en ce sens qu’« À la mi-2020, les entreprises publiques ont bénéficié de garanties publiques estimées à 15% du PIB. Si l’on ajoute la dette des entreprises d’Etat à celle de l’administration centrale, la dette publique totale dépasserait nettement 100% du PIB ».

La dette publique de la Tunisie s’est élevée à 99,3 milliards de dinars (35,7 milliards de dollars) fin juin dernier, soit 81,5% du PIB.

La Tunisie cherche à obtenir un nouveau prêt de 4 milliards de dollars auprès du Fonds monétaire international (FMI), alors que de nouvelles négociations ont commencé depuis la mi-mai.

En avril 2016, le Conseil d’administration du FMI avait accepté d’octroyer à la Tunisie un prêt de 2,8 milliards de dollars sur 4 ans, dont elle n’avait perçu que 1,6 milliard de dollars, et ce, en raison de l’incapacité du gouvernement à mettre en œuvre l’ensemble des réformes structurelles prévues par l’institution financière internationale.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos