mardi, octobre 20, 2020

«Berenice»… Une base militaire égyptienne équipée par les Émirats arabes unis pour faire face à la Turquie

Courrier arabe

Une source militaire égyptienne a annoncé que les troupes égyptiennes, déployées près des côtes yéménites, avaient été rappelées vers la nouvelle base égyptienne «Berenice», signalant que la base avait été équipée par les Émirats arabes unis (EAU) pour faire face à l’intervention militaire turque en Libye.

La source signala que la haute direction des forces armées égyptiennes avait ordonné le regroupement des forces égyptiennes vers «Berenice», la plus importante base militaire sur les côtes de la Mer Rouge, qui se trouve dans l’extrême sud égyptien.

Une base pour ancrer la présence

Elle indiqua que la construction de la base militaire «Berenice», dans la région de la Mer Rouge, assurait une position permanente aux troupes de la coalition arabe, qui pourront désormais garder un œil tranquille, sur le Yémen.

La cérémonie d’ouverture fut célébrée, mercredi dernier, avec la présence du président égyptien «Abdel Fatah al-Sissi», du prince héritier des EAU, «Mohamed ben Zayed» et du vice-ministre saoudien de la Défense, «Khaled ben Salmane», ainsi que plusieurs autres personnalités.

Démonstration de force

La cérémonie fut animée par des de manœuvres conjointes, organisées par les Égyptiens et les Émiratis, «un tableau qui visait à afficher l’alliance militaire des deux pays», avaient ajouté les sources, qui signalent que la base avait été équipée grâce à la collaboration émirato-saoudienne.

La base avait été remplie d’armes, de missiles et de chasseurs, pour lancer un message aux Turques, qui préparent leur engagement sur les terres libyennes, s’opposant à l’influence émirati et saoudienne dans la région» avaient-elles noté.

Pour la vision de l’Égypte ou d’Israël ?  

Par ailleurs, un communiqué de la présidence égyptienne avait signalé: «La base de «Berenice» avait été construite pour assurer la sécurité des côtes égyptiennes du sud, ainsi que des investissements économiques et des richesses naturelles. Elle sécurisera également la navigation maritime internationale, au niveau de l’axe de la Mer Rouge et des zones économiques liées au canal Suez, tous cela dans le cadre de la vision du future Égypte de 2030».

De son côté, la chaîne israélienne «Chaîne 12» estima que l’immense base militaire avait été construite par l’Égypte pour «aider Israël».

Elle nota, lors de l’une de ses émissions, qu’«en plus de l’évènement historique, marqué par la distribution du gaz israélien vers l’Égypte, la construction de la base militaire qui élargira la présence égyptienne, se présente pour assurer la sécurité d’Israël, dont la présence est très limitée, au niveau de cet espace».

La chaîne israélienne indiqua que «la base fut construite pour contrôler les navigations maritimes égyptiennes, et pour empêcher l’Iran de parvenir à ses fins au Yémen, en appuyant le groupe des Houthis et en menaçant les routes», soulignant que de tels engagements étaient très importants pour Tel-Aviv.

Barrer la route à la propagation turque 

Toutefois, il convient de signaler que la base de «Berenice», avec sa superficie de 150 mille Feddan (630 Hectares), selon les autorités égyptiennes, englobe une base maritime et une base aérienne. Et en plus d’un hôpital militaire et d’un nombre d’unités de combats, elle est équipée de terrains d’entraînements, d’un quai commercial, d’une station pour recevoir les passagers et de plusieurs quais réservés aux usages divers.

Son projet de construction fut lancé en 2017, après qu’Ankara avait signé un accord avec l’ancien président soudanais, «Omar el-Béchir», pour obtenir les droits de développer l’île de «Swaken», située près des côtes saoudiennes.

Et alors que des informations affirment qu’ils y avaient construit une base militaire, la Turquie insiste à nier les déclarations des rapports, et prétend, à ce jour, qu’elle ne fait qu’aider la population et développer l’économie de l’île.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Arabie saoudite : Le boycott des produits turcs adopté par les compagnies et rejeté par...

Un groupe de compagnies saoudiennes actives dans les secteurs du commerce et de l’industrie a annoncé, dimanche, le boycott des produits turcs, joignant la...

Première visite officielle d’un comité israélien au Bahreïn dénoncée sur les réseaux sociaux

Encore une fois, des Bahreïniens et des Arabes ont dénoncé l’accord de normalisation que Manama avait conclu avec Tel-Aviv, félicitant les manifestations que des...

Le ministre de la Tolérance émirati accusé de viol, par une femme britannique

Une femme britannique a accusé le cheikh Nahyan bin Mubarak Al Nahyan de l’avoir agressée sexuellement alors qu’elle travaillait au lancement du festival littéraire Hay...

Le Congrès américain à Al-Sissi : la question des droits de l’homme est une...

Dans une lettre adressée à Abdelfattah Al-Sissi dont le Washington Post a eu une copie, 56 membres du Congrès américain ont souligné l'importance de la question...

L’Azerbaïdjan libère 13 villages de la province de Jabrail

L'Azerbaïdjan a libéré 13 villages de la province de Jabrail, de l'occupation arménienne. L'annonce a été faite par le Président azerbaïdjanais, Ilham Aliyev, lundi sur Twitter. Il a précisé...