En Tunisie, la fouille des urnes des élections législatives, qui avaient eu lieu dimanche, se poursuit, en vue d’annoncer les résultats officiels durant les deux jours à venir, au moment où le parti Ennahdha a déclaré sa disposition à établir des négociations avec les autres parties politiques, dans le but de parvenir à la formation du gouvernement.

En commentant les résultats des élections, le réseau tunisien «Morakiboun» a déclaré lors d’un rapport diffusé aujourd’hui, que «les élections s’étaient déroulées dans une bonne ambiance, et que les procédures juridiques ont été respectées chez 99% des comités électorales».

Le réseau nota également qu’«au moins un représentant des listes présentées aux élections a assisté au dépouillement, et ce dans 98% des centres de votes», et en expliquant que ceci donnait plus de fiabilité aux procès de dépouillement, il annonça que les premières estimations accordaient 19,2% des voix iront au parti Ennahdha, et 14,6% au parti Qalb Tounes.

Ennahdha prêt à négocier pour le bien des Tunisiens

Dans ce contexte, le porte-parole du parti Ennahdha «Imad al-Khemiri» a déclaré que son parti travaillera à négocier avec les autres parties politiques du pays, dans le but de parvenir à la formation d’un gouvernement qui répond aux attentes des Tunisiens, que ce soit au niveau judiciaire, social, ou de la lutte contre la corruption»

Lors d’une interview avec l’agence de presse allemande, Imad al-Khemiri, ajouta: «Nous attendons que le comité électoral dévoile les résultats, qui définiront la formation du futur parlement», en soulignant que les résultats de son parti reflétaient la confiance populaire, et affirmaient qu’Ennahdha se forçait à protéger les principes de la révolution, et se battait pour une transition démocratique concrète».

Les analystes estiment que «si les résultats s’affirmèrent, le parti Ennahdha, en pouvoir depuis la révolution de 2011, peinera à organisation la formation gouvernementale qu’il souhaite», expliquant que ceci revenait aux larges différences qu’il entasse avec les autres parties politique du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here