dimanche, janvier 24, 2021

La Mauritanie annonce l’annulation totale des poursuites judiciaires imposées par l’ancien président aux opposants

Courrier arabe

Les autorités mauritaniennes ont annoncé, mercredi, l’annulation totale des poursuites judiciaires imposées par l’ancien président à un groupe d’opposants, appliquant la décision du nouveau président, Mohamed Ould el-Ghazaouani, et permettant à plusieurs Mauritaniens, obligés de vivre à l’étranger, de retourner enfin au pays.

Mardi, le président Mohamed Ould el-Ghazaouani a demandé à ses autorités «d’annuler toutes poursuites judiciaires, imposées par le régime de l’ancien président,  Mohamed Ould Abdel Aziz, aux opposants résidents à l’étranger».

Le président a signalé que l’initiative se présentait dans le cadre de son plan de réconciliation interne, qu’il a lancée depuis son arrivée en tête du pouvoir au pays, en août dernier.

Entre autre, la décision, saluée par la classe politique mauritanienne, répond aux multiples demandes, lancées par l’opposition, sollicitant l’intervention du nouveau président, «afin que les opposants, obligés de fuir l’ancien régime, puissent retourner au pays en toute sécurité».

Un plan vers la réconciliation  

Cette décision ouvrira les portes du retour à des militants, des activistes, des artistes, des poètes et des hommes de religion, qui après avoir fui la tyrannie et l’injustice de l’ancien président, pendant des années, pourront enfin pouvoir revivre en Mauritanie.

L’une des principales personnalités concernées par cette «grâce présidentielle», le célèbre homme d’affaire Mohamed Bou Amatou, qui avait quitté le pays en 2013, après que le conflit entre lui et l’ancien président s’était aggravé.

Et bien que Bou Amatou s’est exilé au Maroc, puis en Europe, des avocats affirment que l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz avait fait appel à tous les moyens dont il disposait, y compris la justice et les relations étrangères, pour nuire à l’homme d’affaire.

Toutefois, il importe de noter que depuis sa prise de pouvoir en août dernier, le président mauritanien ne cesse d’entreprendre des mesures importantes pour calmer les tensions et résoudre les problèmes hérités de l’ancien régime, espérant selon ses proches, pouvoir bientôt instaurer un État de loi et de justice.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos