23.4 C
New York
dimanche, juin 16, 2024

Buy now

spot_img

La Présidence Tunisienne: « L’Italie souligne la nécessité de nous associer à la Conférence de Berlin sur la Libye »

La Présidence tunisienne a indiqué, lundi, que le ministre italien des Affaires étrangères, Luigi Di Maio, a souligné la nécessité d’associer la Tunisie à la conférence de Berlin sur la Libye, prévue le mois courant.

Elle a souligné, dans un communiqué dont Anadolu a eu copie, que le président Kaïs Saïed s’est entretenu avec le ministre italien lundi au Palais de Carthage.

Selon la même source, Di Maio a souligné la nécessité d’associer la Tunisie à la conférence de Berlin sur la Libye, et dans tous les efforts et consultations visant à résoudre cette crise », expliquant « qu’il n’y aura pas de stabilité en Libye sans l’implication des pays voisins dont la Tunisie

Le ministre italien a également mis en avant le rôle central de la Tunisie dans la résolution de la crise libyenne, saluant l’initiative du président de la République de rassembler les représentants des tribus et de la société civile libyenne en Tunisie.

S’agissant des relations bilatérales tuniso-italiennes, Di Maio a noté « l’importance de renforcer les relations économiques et de développer le partenariat existant entre la Tunisie et l’Italie », tout en soulignant l’importance de la jeunesse comme élément essentiel des futurs projets entre les deux pays ».

De son côté, le président Kaïs Saïed a réitéré la position de la Tunisie en faveur d’un règlement pacifique et rapide de la crise libyenne à travers l’engagement d’un dialogue interlibyen sous les auspices des Nations unies.

« La Tunisie se félicite de l’annonce d’un cessez-le-feu en Libye « , a-t-il affirmé, assurant que le pays va continuer à jouer un rôle positif pour rapprocher les vues entre les différents protagonistes libyens.

Il a noté que « la poursuite de la crise libyenne aura un impact négatif non seulement sur la région entière mais également sur les intérêts des pays amis », ce qui nécessite « une coordination et des consultations continues pour trouver une solution définitive à la crise actuelle ».

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de l’opposition en Tunisie, a indiqué, ce vendredi, que le ministère de l'Intérieur a déféré devant...

Tunisie-Sources : «Une campagne d’interpellations a ciblé un ancien dirigeant d’Ennahdha, un homme d’affaire et un activiste politique»

Des sources ont affirmé que «les forces de l’ordre tunisienne ont mené, samedi, une campagne d’interpellations, ciblant l’ancien dirigeant d’Ennahdha, Abdelhamid Jelassi, l’homme d’affaire...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

Kaïs Saïed qualifie l’opposition en Tunisie de «cancer»

Le président tunisien, Kaïs Saïed, a déclenché une large polémique au pays, après avoir traité l’opposition de «cancer», et estimé qu’un traitement de chimiothérapie...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici