L’ancien président tunisien: les Émirats-Unis, l’Égypte et l’Arabie saoudite sont l’axe du mal du monde arabe

M.Moncef El Marzouki, l’ancien président de la Tunisie a déclaré que l’actualité en Libye est considérée comme une dernière tentative pour étouffer le printemps arabe, et a qualifié le Maréchal libyen Khalifa Haftar – qui a ordonné l’attaque de Tripoli – comme étant un serviteur de « l’axe du mal » représenté par les Émirats-Unis , l’Egypte et l’Arabie saoudite qui tentent d’affronter le printemps arabe avec toutes les manières possibles en faveur à l’occident et Israël.

Al-Marzouki  a affirmé que le printemps arabe a été dévasté par les guerres civiles en Syrie et au Yémen, ainsi que par le coup d’état en Égypte, il a été détruit également par l’argent corrompu en Tunisie. Alors que les efforts du dit axe du mal « se concentre actuellement en Libye pour faire reculer la révolution dans une de ses bastions ».

Dans un entretien à la chaîne de télévision Al Jazeera, Al-Marzouki a assuré que les grandes puissances du monde complotent avec l’axe du mal arabe  et ne s’intéressent guerre aux révolutions ni les libertés des peuples arabes, c’est pour cette raison qu’il faut pas y compter surtout, en soulignant que ces peuples doivent restituer leurs droits par leurs efforts, et récupérer leurs indépendances sur tous les plans par eux-mêmes, surtout que la société civile est sous l’emprise des grandes puissances et que la liberté des peuples ne leurs intéresse plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here