10.8 C
New York
samedi, mars 2, 2024

Buy now

spot_img

Les Frères musulmans en Egypte appellent à des élections anticipées

Les Frères musulmans ont appelé, mardi, à une nouvelle élection présidentielle pour sortir l’Égypte de sa crise politique persistante.

C’est ce qui ressort d’un communiqué publié par l’organisation à l’occasion du cinquième anniversaire de la dispersion meurtrière par les forces de sécurité des deux grands camps de protestation, organisés en 2013, à l’appui de l’ancien président Mohamed Morsi, à la place cairote de Rabaa et à la place de Nahda, dans la ville de Giseh.

Alors que les autorités égyptiennes affirment que 632 personnes, dont 8 policiers, ont été tuées lors de la dispersion, les groupes de défense des droits de l’homme évoquent un bilan de plus de mille victimes.

Les Frères musulmans ont déclaré que leur initiative en 10 points visait à « sortir le pays du tunnel obscur ».

« La meilleure façon pour sortir de ce tunnel sombre est le retour du président Morsi au pouvoir à la tête d’un gouvernement de coalition qui soit approuvé par les pouvoirs nationaux », a estimé le groupe.

« Désigné pour une période spécifique », ce gouvernement aurait pour mandat, selon les Frères musulmans, « de préparer le pays à une élection équitable supervisée par une entité judiciaire indépendante, sans exclusion d’aucun parti ».

Le groupe a ensuite appelé à un dialogue national pour renforcer l’unité à l’intérieur du pays.

Les autorités égyptiennes n’ont pas commenté le communiqué des Frères musulmans

Depuis que l’armée a démis Morsi, le premier président librement élu du pays, lors d’un coup d’État en 2013, l’Égypte est secouée par des troubles liés notamment à la sécurité et à l’économie.

Depuis le renversement de Morsi, les autorités égyptiennes ont lancé une répression incessante contre les dissensions, tuant des centaines de personnes et envoyant des milliers de personnes derrière les barreaux pour des accusations de violence.

Le mois dernier, le président égyptien, Abdel-Fattah al-Sissi, un ancien chef de l’armée qui a mené le coup d’Etat de 2013, a annoncé son refus de réconciliation avec les Frères musulmans, en disant qu’il continuerait « à combattre le terrorisme sans relâche ».

Les autorités égyptiennes ont déclaré que les Frères musulmans étaient une « organisation terroriste » en 2013.

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

La Libye rejette la décision de l’Egypte concernant la démarcation des frontières maritimes

La Libye a rejeté, vendredi, la décision prise par l'Égypte le 11 décembre de délimiter unilatéralement les frontières maritimes entre les deux pays. "Cette démarcation...

Tunisie: Saïed se réunit avec le Premier ministre libyen

Le Président de la République de Tunisie, Kais Saïed a reçu, mercredi, le chef du gouvernement d'union nationale libyen, Abdulhamid Dbeibeh, en présence de...

Algérie-Tunisie: Lamamra reçu à Tunis par Saïed

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a effectué, ce samedi, une visite de travail en Tunisie en sa qualité d'envoyé spécial du...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici