L’affaire s’était déroulée en août 2011, lors d’une manifestation d’opposants à Mouammar Kadhafi.

Mercredi, une cour libyenne a condamné à mort 45 miliciens accusés d’avoir tué des manifestants dans la capitale libyenne, Tripoli, pendant la révolte contre le régime de Mouammar Kadhafi en 2011.

99 condamnations, 22 acquittements. Au total 124 personnes, toutes en détention, sont jugées dans cette affaire, a précisé le ministère de la Justice libyen dans un communiqué. Parmi elles, 45 ont été condamnées à mort par fusillade, 54 à cinq ans de prison, et 22 ont été acquittées par la cour d’appel de Tripoli.

L’affaire remonte au 21 août 2011, date du début de la « libération » de la capitale libyenne du régime Kadhafi, six mois après le déclenchement d’une révolte populaire pour le faire tomber. Des miliciens pro-Kadhafi avaient alors ouvert le feu et tué des dizaines de manifestants près du quartier d’Abou Slim. Mouammar Kadhafi a été capturé et tué par les rebelles en octobre 2011 près de sa ville natale de Syrte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here