dimanche, avril 18, 2021

Libye : L’ONU appelle à une trêve humanitaire et Haftar ordonne d’intensifier les attaques

Courrier arabe

Le comité des Nation Unies ONU en Libye a invité les différentes parties du conflit à établir une trêve humanitaire d’une semaine à partir d’aujourd’hui, lundi, dans un temps où les combats s’enchainent au sud de Tripoli pour le deuxième mois consécutif.

Le comité de l’ONU, dans un communiqué publié sur son site électronique, a invité «toutes les parties impliquées au conflit à établir une trêve humanitaire pour la durée d’une semaine, conformément à la convention des droits de l’homme, à compter de 4 heure du matin de la première journée de Ramadan.».

Il a ajouté que «la trêve, au cours de laquelle toutes les parties s’engageront à suspendre tout type d’opérations militaires, sera prolongeable en tenant compte des circonstances».

Le comité a aussi invité toutes les parties à «permettre l’accès des aides humanitaires et à assurer la liberté du mouvement des civils durant la trêve», il a aussi fait part de sa disponibilité pour soutenir toute opération d’échange d’otages et de dépouilles envisageable entre les différentes parties.

Alors que le porte-parole des milices de Haftar a déclaré que «Ramadan n’a jamais été un prétexte pour suspendre nos opérations militaires», le général à la retraite Khalifa Haftar a demandé à ses troupes d’intensifier les combats pendant le mois sacré, qui commence aujourd’hui en Libye.

Le comité de l’ONU avait échoué, le mois passé, à imposer une trêve de deux heures, pour approvisionner les civiles à Tripoli en médicaments et en besoins nécessaires.

À son tour, cette tentative est sans garant et ne promet rien aux centaines de civiles qui lancent, chaque jour, des appels de détresses sans que personne n’y réponde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos