mardi, octobre 27, 2020

L’Italie ordonne la remise en liberté de pêcheurs tunisiens soupçonnés d’aide à l’immigration clandestine

La justice italienne a ordonné samedi la remise en liberté de six pêcheurs tunisiens soupçonnés d’aide à l’immigration clandestine pour avoir remorqué des migrants en détresse pendant des heures en direction de l’île italienne de Lampedusa, affirme leur avocat.

Chamseddine Bourassine, président de l’association des pêcheurs de Zarzis, grosse ville du sud de la Tunisie, salué dans son pays pour avoir secouru de nombreux migrants, avait été arrêté le 29 août avec cinq membres de son équipage.
Détenus à Agrigente, dans le sud de la Sicile, les six pêcheurs devaient être libérés en début d’après-midi et repartir pour la Tunisie, a précisé Me Salvatore Cusumano.
L’enquête judiciaire se poursuit, mais à l’issue d’une audience vendredi à Palerme, un tribunal de « réexamen » a annulé samedi l’ordonnance d’arrestation et de placement en détention des six hommes. Les motivations de la décision n’étaient pas encore connues.
« Nous sommes très contents, comme tous les gens qui respectent les droits de l’Homme et la vie humaine », a déclaré Anis Soui, un pêcheur de Zarzis et amis de Chamseddine Bourassine.
« Nos pêcheurs ne sont pas des passeurs comme l’ont affirmé les autorités italiennes, on a toujours sauvé des gens même avant la révolution (de 2011), quand on trouve quelqu’un on ne le laisse pas mourir en mer », a-t-il ajouté.
Selon les autorités italiennes, le bateau des pêcheurs avait été repéré le 29 août en fin de matinée par un avion de reconnaissance opérant pour l’agence européenne Frontex, « à plus de 80 milles nautiques au sud de Lampedusa ».
Il tractait alors une barque avec 14 migrants à bord, qu’il a laissée à la nuit tombée à moins de 24 milles de Lampedusa, avant l’arrivée des secours. Il a été intercepté alors qu’il repartait vers la Tunisie.

Selon Me Cusumano, les pêcheurs étaient en train de pêcher quand ils ont repéré la barque et l’on conduite près des côtes les plus proches, leur équipement vétuste ne leur permettant pas de contacter directement les garde-côtes italiens.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Netflix enregistre 800% de désabonnements en plus depuis septembre à cause des «Mignonnes»

Le film «Mignonnes» disponible à l’international sur Netflix a suscité de vives critiques, en particulier outre-Atlantique, menant même à une procédure judiciaire pénale. Depuis...

Les atteintes au Prophète Mohamed ne relèvent pas de la liberté d’expression, selon la...

La Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH ) considère depuis une décision de justice rendue en 2018, que les atteintes au Prophète des musulmans, Mohamed,...

Libye : «L’application du cessez-le-feu trébuche avec la présence des mercenaires de Wagner», affirment les...

En Libye, l’application de l’accord du cessez-le-feu, signé à Genève, vendredi dernier, semble toujours faire polémique auprès des chefs militaires des deux parties libyennes,...

Libye : fin du blocus sur les champs et ports pétroliers (communiqué)

La compagnie pétrolière nationale libyenne (NOC) a annoncé, lundi, la levée du blocus sur les champs et ports pétroliers en Libye. Dans un communiqué rendu public, la...

La coalition annonce la destruction de deux drones houthis

La Coalition arabe a annoncé l'interception et la destruction de deux drones houthis, dont un appareil dans l'espace aérien yéménite. C'est ce qu'a affirmé le porte-parole de...