dimanche, avril 11, 2021

Maroc: Accusant les Émirats arabes unis de pilleurs de richesses, un activiste condamné à 6 mois de prison

Courrier arabe

Un tribunal marocain a condamné l’activiste civil «Rachid Sidi Bada», à 6 mois de prison et une amende de 500 dirhams marocains (47 Euros), après avoir organisé une protestation, dénonçant «le pillage des richesses de son pays, par les investisseurs émiratis».

Des sources humanitaires, présentes lors de son procès, ont affirmé avoir été étonnées, que l’activiste soit condamné dès l’audience du tribunal de première instance.

Entre temps, des activistes et des manifestants avaient organisé une protestation, estimant que «la condamnation de «Sidi Baba» dès la première audience était une claire violation des conditions de la justice».

De quelles richesses parlait l’activiste ?

Par ailleurs, une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, démontrait le moment de l’arrestation de l’activiste, par des membres de la gendarmerie locale, alors qu’il publiait en live, appelant à protester contre «le pillage des richesses de la région par les investisseurs du Golfe».

La vidéo avait été filmée près du «Palais des Émiratis», un complexe résidentiel fermé et bien gardé, situé à 60 km au sud du gouvernorat de «Tata», près de l’oasis «Aka».

Le complexe, composé d’un petit palais appartenant au prince hériter émirati «Mohamed ben Zayed», et de petites luxueuses villas, se situe près d’un aéroport, construit avec des financements émiratis, et relié au complexe par une autoroute privée.

«Le Palais des Émiratis» représente la porte d’accès vers une réserve, qui s’étend à des milliers d’hectares clôturés et interdites aux citoyens, réservée aux Émiratis, qui y pratiquent la chasse pendant leur séjour au royaume marocain.

Les Émiratis possèdent également une autre plus grande réserve, dans la région de «Missour», s’étendant à 40 mille km2, utilisée pour l’élevage des oiseaux, liés à la chasse à l’aigle que les riches princes de Golfe ont l’habitude de pratiquer.

Notons toutefois, qu’en août dernier, l’Algérie avait condamné, «Hamza al-Jaoudi» (30 ans), à 4 mois de prison ferme et 8 mois avec sursis, après avoir accusé les EAU d’imposer leur contrôle sur les ports algériens.

Le jeune marin algérien, avait publié une vidéo, dénonçant le fait que la compagnie émiratie «DP World» monopolisait l’administration des ports algériens et tireait profit au détriment de la population locale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos