5.9 C
New York
mardi, mars 5, 2024

Buy now

spot_img

Nouvelle manifestations dans toute l’Algérie malgré les annonces d’Abdelaziz Bouteflika

Trois semaines après le début du mouvement en Algérie contre un cinquième mandat du président Bouteflika et quatre jours après le renoncement de ce dernier à se représenter, des manifestations massives ont eu lieu vendredi à travers tout le pays.

Pour le quatrième vendredi consécutif, les Algériens étaient dans la rue pour contester le pouvoir en place, à l’issue d’une semaine qui a vu le président Abdelaziz Bouteflika reporter l’élection présidentielle en Algérie, proroger son mandat et proposer un plan de réformes aussitôt critiqué.

La police algérienne a annoncé dans la soirée que 75 manifestants avaient été arrêtés et que 11 policiers avaient été blessés.

Le nombre exact de manifestants à Alger est difficile à établir, ni les autorités ni les protestataires ne communiquant de chiffres. Mais la mobilisation est au moins similaire à celle du vendredi précédent, jugée exceptionnelle par les médias et analystes algériens. De leur côté, les correspondants de Reuters ont estimé la participation à des centaines de milliers de personnes dans le centre de la capitale.

Oran, Constantine et Annaba, les deuxième, troisième et quatrième villes du pays ont également été le théâtre de mobilisations très importantes, selon des journalistes de médias locaux sur place. Les Algériens ont aussi manifesté dans d’autres cités, selon des images relayées par les réseaux sociaux.

« On voulait des élections sans Boutef, on se retrouve avec Bouteflika sans élections », peut-on lire sur une pancarte à Alger.

Âgé de 82 ans, Abdelaziz Bouteflika est affaibli par les séquelles d’un AVC qui l’empêchent de s’adresser aux Algériens depuis 2013 et rendent ses apparitions publiques rares.

La contestation a été déclenchée le 22 février après la décision du chef de l’État de briguer un cinquième mandat. Face aux manifestations réclamant qu’il renonce à sa candidature, il a finalement repoussé la présidentielle jusqu’à l’issue d’une Conférence nationale devant réformer le pays et élaborer une nouvelle Constitution.

« L’Élysée, stop ! »

C’est une nouveauté : de nombreuses pancartes à Alger fustigeaient la France, ancienne puissance coloniale, et son président Emmanuel Macron, qui a « salué la décision du président Bouteflika », tout en appelant à une « transition d’une durée raisonnable ».

« C’est le peuple qui choisit, pas la France », proclame une grande banderole. « L’Élysée, stop ! On est en 2019, pas en 1830 », date de la conquête de l’Algérie par la France, rappelle une pancarte.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

La Libye rejette la décision de l’Egypte concernant la démarcation des frontières maritimes

La Libye a rejeté, vendredi, la décision prise par l'Égypte le 11 décembre de délimiter unilatéralement les frontières maritimes entre les deux pays. "Cette démarcation...

Tunisie: Saïed se réunit avec le Premier ministre libyen

Le Président de la République de Tunisie, Kais Saïed a reçu, mercredi, le chef du gouvernement d'union nationale libyen, Abdulhamid Dbeibeh, en présence de...

Algérie-Tunisie: Lamamra reçu à Tunis par Saïed

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a effectué, ce samedi, une visite de travail en Tunisie en sa qualité d'envoyé spécial du...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici