21.2 C
New York
vendredi, juin 14, 2024

Buy now

spot_img

Somalie: un attentat à la voiture piégée fait au moins 76 morts

Une attaque à la voiture piégée a secoué, ce samedi 28 décembre, la ville de Mogadiscio, en Somalie. Selon un premier bilan, cette attaque aurait fait au moins 78 morts. Elle n’a pas encore été revendiquée, mais la Somalie est la cible des shebabs.

Cette attaque à la bombe est survenue ce samedi matin, vers 7h40 heure locale, en pleine heure de pointe dans la capitale somalienne. L’explosion a eu lieu au niveau d’un check-point, tout près d’un carrefour particulièrement fréquenté et d’un centre de collecte des impôts, dans le sud-ouest de Mogadiscio.

Parmi les victimes de cette attaque : des passants, des fonctionnaires en route pour le travail, mais aussi une vingtaine d’étudiants qui se rendaient à l’université Banaadir. Leur bus a été violemment touché par l’explosion. Deux ressortissants turcs sont également au nombre des victimes, selon le ministère somalien des Affaires étrangères.

Suite à cette attaque, le président de la République, Mohamed Farmajo, a partagé un message de condoléances pour les victimes et leurs proches et il a également dénoncé les ravages du terrorisme, condamnant cet « ennemi qui apporte la destruction et la mort », et d’ajouter : « les Somaliens le savent bien ».

Un groupe de travail chargé de coordonner l’intervention d’urgence pour les victimes de l’attaque a été mis sur pied, dès ce matin, par le Premier ministre somalien.  La situation reste cependant difficile dans les hôpitaux très vite saturés et qui manquent de matériel médical de base.

Sur place, certaines sources parlent au moins de 90 victimes au moins, ce qui ferait de cette attaque l’une des plus graves, depuis octobre 2017. L’attentat de 2017 reste à ce jour le plus meurtrier de l’histoire de la Somalie. Quelque 512 personnes avaient été tuées et 295 blessées dans l’explosion d’un camion piégé à Mogadiscio.

Mais cette attaque de ce samedi montre que la capacité d’action des terroristes est toujours intacte, malgré les opérations militaires lancées par le gouvernement et qui n’ont visiblement pas permis de faire disparaître la menace terroriste.

«Un contexte sécuritaire qui s’est dégradé »

« Le bilan est très lourd, insiste Abdulkader Adan, responsable du service ambulancier Aamin, à Mogadiscio. Par conséquent, les hôpitaux sont vraiment saturés. Ils n’ont pas la capacité d’accueillir autant de patients. Pour traiter ces gens, il y a énormément de besoins, que ce soit en termes de médicaments, d’instruments, d’équipements et même de formation. Le Premier ministre a annoncé la mise en place d’un comité d’urgence pour la prise en charge des blessés…  les plus graves pourraient même être envoyés pour être soignés en dehors du pays, mais je ne sais pas vraiment quand et comment cela peut être organisé ».

« Les gens sont vraiment tristes, en colère et affectés par cette attaque, poursuit le responsable du service ambulancier Aamin.. Nous espérions tous commencer une nouvelle année qui serait différente de l’année passée. Nous espérions que la situation allait peut-être s’améliorer mais perdre près de cent personnes en une seule journée…. dans une seule attaque… c’est vraiment terrible ».

« C’est une journée très difficile pour la Somalie, souligneAbdihakim Ainte, chercheur à l’Institut du Patrimoine et des Etudes politiques de Mogadiscio. Je pense que c’est vraiment l’une des pires attaques depuis celle d’octobre 2017 qui avait fait plus de 500 morts, dans un contexte sécuritaire qui s’est vraiment dégradé ces trois ou quatre dernières années ».

SourceRFI

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

La Libye rejette la décision de l’Egypte concernant la démarcation des frontières maritimes

La Libye a rejeté, vendredi, la décision prise par l'Égypte le 11 décembre de délimiter unilatéralement les frontières maritimes entre les deux pays. "Cette démarcation...

Tunisie: Saïed se réunit avec le Premier ministre libyen

Le Président de la République de Tunisie, Kais Saïed a reçu, mercredi, le chef du gouvernement d'union nationale libyen, Abdulhamid Dbeibeh, en présence de...

Algérie-Tunisie: Lamamra reçu à Tunis par Saïed

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a effectué, ce samedi, une visite de travail en Tunisie en sa qualité d'envoyé spécial du...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici