mardi, mai 24, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Soudan: Le Conseil militaire gratifie l’aide saoudienne, émiratie et égyptienne

Courrier arabe

Le président du Conseil militaire transitionnel soudanais, Abdel Fatah Al-Burhan, a gratifié « le soutien avancé de la part de l’Arabie saoudite, des Émirats Arabes Unis (EAU) et de l’Égypte dans le but de faire ressortir son pays de sa crise économique ».

Al-Burhan avait déclaré, à la chaîne télévisée Skynews Arabia: «Les frères en Arabie saoudite, aux EAU et en Égypte font des efforts considérables pour faire revivre l’économie soudanaise», faisant part de sa gratitude envers ces « nations généreuses » et de la sensibilité du peuple soudanais envers « un geste noble de frères arabes et musulmans ».

Malgre ces declarations, le mouvement de contestation signale que l’Arabie saoudite et le EAU essayeront, à travers ce soutien, de placer des personnalités qui leur seront fidèles en tête du pouvoir pour contrôler le Soudan, en affirmant que Riyadh et Abou Dhabi ont annoncé le soutien financier car ils sont inquiets du soulèvement populaire au Soudan et de ses conséquences sur leurs intérêts.

D’ailleurs, l’Arabie saoudite a annoncé, dimanche, l’octroi d’aide matériel, conjointement avec les EAU, estimé à 3 milliards de dollars, dont 500 millions de dollars déposés auprès de la Banque centrale soudanaise dans le but de renforcer sa position financière et soutenir l’équilibre du taux de change de la livre soudanaise, et avait expliqué que le reste de la somme sera sous forme de programmes alimentaires, de fournitures de médicaments et de produits dérivés des hydrocarbures.

De son côté, le président égyptien, Abdel Fatah Al-Sissi a insisté sur l’importance d’atténuer l’impact de la crise économique du Soudan, affirmant «qu’il est du devoir des pays amis et frères du Soudan de lui offrir l’aide nécessaire».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos