Soudan : El-Béchir déchu par l’armée

Courrier arabe

Des sources officielles à Khartoum ont rapporté que des officiers de l’armée soudanaise (SAF) avaient informé le président Omar El-Béchir, ce matin, « qu’il était déchu de ces fonctions comme président la république ».

Selon des sources, citées par l’agence de presse allemande, la SAF aurait adressé à toutes ses unités un communiqué dans lequel elle confirmait sa nomination au pouvoir et annonçait la formation, en urgence, d’un conseil militaire pour gérer le pays.

Des informations parlent d’une réunion entre les commandants militaires sans la présence du président El-Béchir signalant l’arrestation de sa garde spéciale et la fermeture de l’aéroport international de Khartoum.

D’après des témoignages, rapportés par l’agence « France-Presse », plusieurs véhicules militaires transportant des soldats auraient été vu entrer au quartier général (QG) de l’armée aux premières heures de ce jeudi matin.

L’agence de presse allemande a aussi annoncé que la SAF avait intensifié son déploiement sur les ponts et les zones vitales dès le petit matin, ainsi que sa propagation autour du palais présidentiel.

Outres, les activistes sur les réseaux sociaux ont signalé un important déploiement de la SAF autour du palais présidentiel dans le centre de Khartoum et du siège de la radio et de la télévision officielles à Omdurman.

Les officiers de l’armée avaient cessé de diffuser le bulletin radio à 5 heures du matin. Les médias officiels ont commencé à diffuser des chansons nationales et de la musique militaire.

La SAF avait alors annoncé qu’elle était en voix de publier une déclaration importante plus tard dans la journée. Immédiatement après l’annonce, des citoyens sont descendus dans les rues en scandant « Sakatate, Sakatate » (elle est tombée, elle est tombée), en référence à la chute du président soudanais Omar El-Béchir.

De sa part, le rassemblement des professionnels soudanais a appelé les citoyens à rejoindre les places des sit-in dans les différents états du pays.

« Reuters » a rapporté que des milliers de personnes couraient pour participer au sit-in devant le siège du Ministère de la Défense soudanaise à Khartoum.

Après plus de trois mois de manifestations continues réclamant la démission du président Omar El-Béchir, aujourd’hui que la SAF a décidé de prendre la situation en main.

La question Soudanaise va suivre un nouveau tournant, là où le peuple espère encore être la seule référence du pouvoir au pays reste à attendre pour voir si la SAF va le trahir ou si elle va le protéger pour continuer sa quête.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here