L’Armée soudanaise assure: nous sommes prêts à s’écarter du pouvoir

Courrier arabe

Le Conseil militaire soudanais, actuellement en tête du pouvoir au pays, a promis d’assurer une transition vers un gouvernement civil, en déclarant que si les forces politiques parvenaient à un accord, la phase de transition prévue pour deux ans, sera diminuée à un mois.

Après la chute du président Omar El-Béchir et la suspension de la constitution, le général Omar Zin El-Abidine, le chef du Comité politique du Conseil militaire, dans une conférence de presse tenue vendredi, a annoncé que l’armée n’avait aucune ambition de gouverner et que « ce qui est arrivé n’était pas un coup d’état mais une réponse aux demandes du peuple ».

Il a ajouté que la période de transition annoncée, plutôt, était la durée maximale pendant laquelle les militaires pouvaient être au pouvoir, affirmant qu’en cas de consensus entre tous les partis politiques la période pouvait être diminuée à un mois.

Zin El-Abidine a souligné que le Conseil supervisera le dialogue entre les partis politiques et qu’il sera le garant du processus électoral, affirmant qu’aucun parti politique n’en sera exclu.

La foule des manifestants continuent toujours le sit-in devant le quartier général de l’armée à Khartoum, refusant toutes déclarations et annonçant que le pouvoir leur revient de droit et qu’ils étaient près à tout faire pour le reprendre.

le Soudan, dans une zone agitée, risque de faire face à des événements imprévus et inédits pour sa route vers le changement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here