24.6 C
New York
mardi, juin 18, 2024

Buy now

spot_img

Soupçonnée de corruption, le président tunisien place l’ambassade tunisienne à Paris sous enquête

Courrier arabe

Hier samedi, le ministère tunisien des Affaires étrangères a annoncé que le président «Kaïs Saïed» avait autorisé l’ouverture d’une enquête approfondie, pour démasquer l’affaire de l’ambassade de la Tunisie à Paris, soupçonnée de corruption.

Le ministère a diffusé hier, sur sa page officielle, un communiqué notant: «En réponse aux informations divulguées récemment, sur les réseaux sociaux, planant des soupçons de corruption au sein de l’ambassade de la république tunisienne à Paris, le ministère des Affaires étrangères affirme qu’avec la permission du président de la république, une enquête approfondie a été ouverte».

Il signala que «les informations au sujet de l’affaire et ses résultats, ainsi que les procédures administratives, et les suivis judiciaires, qui en découleront seront annoncées prochainement».

Situation complexe au ministère des Affaires étrangères

Dernièrement, plusieurs activistes, sur les réseaux sociaux, ont évoqué des affaires de corruption et de dilapidation d’argent public, mettant en scène les ambassades et les comités diplomatiques tunisiens, et pointant du doigt le gros poisson «le ministère tunisien des Affaires étrangères».

Suite à cela, le Comité général de la surveillance des intérêts publics a ouvert une enquête financière et administrative, au sein des structures du ministère des Affaires étrangères. Et ce, suite à une décision conjointe, annoncé par le président de la république et le Premier ministre «Youssef Chahid».

Ces évolutions se présentent après la destitution du ministre des Affaires étrangères «Khemaies Jhinaoui», et de «Hatem Farjani», le secrétaire d’État chargé de la diplomatie économique, et la nomination de «Sabri Bachtobji», secrétaire d’État aux affaires étrangères en tête du ministère, en attendant la formation du nouveau gouvernement.

Une députée proclame plus d’enquêtes

Par ailleurs, et dans un contexte similaire, «Jamila Dibich Kessiksi», une députée du parti islamiste «Ennahdha», a appelé le président de la république, le Premier ministre, et le ministre par intérim des Affaires étrangères, à ouvrir une enquête urgente au sein de l’ambassade de la Tunisie en «Mauritanie».

La députée affirma que «l’ambassade était soupçonnée de gaspiller des opportunités qui profitent aux deux pays, et de d’altérer les intérêts de l’Etat».

Il nota que l’ambassade avait mal administré les dossiers, et signala que les plaintes déposées contre lui étaient multiples.

Rappelons ainsi, que «Kaïs Saïed», le président élu à 72,71% des voix a promis de lutter contre la corruption, et de protéger les intérêts publics.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de l’opposition en Tunisie, a indiqué, ce vendredi, que le ministère de l'Intérieur a déféré devant...

Tunisie-Sources : «Une campagne d’interpellations a ciblé un ancien dirigeant d’Ennahdha, un homme d’affaire et un activiste politique»

Des sources ont affirmé que «les forces de l’ordre tunisienne ont mené, samedi, une campagne d’interpellations, ciblant l’ancien dirigeant d’Ennahdha, Abdelhamid Jelassi, l’homme d’affaire...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

Kaïs Saïed qualifie l’opposition en Tunisie de «cancer»

Le président tunisien, Kaïs Saïed, a déclenché une large polémique au pays, après avoir traité l’opposition de «cancer», et estimé qu’un traitement de chimiothérapie...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici