21.4 C
New York
lundi, juin 17, 2024

Buy now

spot_img

Sources : «Washington, AbuDhabi et le Caire ont poussé Haftar à renoncer à la signature de l’accord du cessez-le-feu»

Courrier arabe

Des sources égyptiennes et américaines ont affirmé que l’administration américaine, en concordance avec le Caire et Abu Dhabi, avait joué un rôle indirect, influençant la position du général libyen à la retraite, «Khalifa Haftar», le poussant à refuser de signer l’accord du cessez-le-feu à Moscou.

Les sources ont indiqué: «Les dirigeants de l’Égypte et des Émirats arabes unis (EAU) avaient convaincu l’administration américaine, pour que cette dernière intervienne et entrave la conclusion de l’accord», expliquant que des détails et des clauses non annoncés étaient à l’origine de leur intervention.

Elles ont noté qu’«un haut responsable émirati avait contacté Haftar, la nuit de lundi dernier, insistant à ce qu’il ne signe pas l’accord, et lui soulignant que tout se passait avec la bénédiction de l’administration américaine et du président américain, «Donald Trump», dans le but de barrer la route à l’extension russe».

Les clauses secrètes de l’accord de Moscou

Selon les sources, «l’unes des clauses secrètes, que Haftar avait révélée à ses alliés du Golfe, imposait l’installation d’une immense base militaire russe, au sud libyen». Elles soulignent que ceci permettrait à la Russie de jouer un rôle principal, dans la région, diminuant l’influence des Américains.

Et continuent leurs explications, en indiquant que les clauses secrètes avaient unifié les États-Unis et les pays du Golfe, «vue que ces derniers refusent d’accorder un rôle aux Turques, dans la région, et que Washington refuse de la laisser tomber entre les mains de Moscou».

Qu’en est-il de la conférence de Berlin ?

Et au sujet de la conférence de Berlin, prévue dimanche prochain, les sources ont estimé qu’il n’y avait aucune possibilité pour parvenir à résoudre la crise libyenne, prévoyant plus de complications dans les jours à venir.

«La solution maximale, qui puisse actuellement convenir à la situation libyenne, c’est de parvenir à maintenir l’application du cessez-le-feu, sous une surveillance internationale, et en remettant les choses comme elles étaient avant le lancement de l’offensive du 4 avril», avaient noté les sources.

Toutefois, elles notent qu’après que Haftar avait refusé de signer l’accord, la Turquie avait commencé à appliquer son plan, et à assurer qu’«elle n’avait pas l’intention de quitter les terres libyennes et que sa présence n’était pas une occupation».

Ankara nomma «Khalil Swissal» comme chef de ses troupes déployées en Libye. Ce même général était le chef des troupes turques lors de l’opération «Source de la Paix», lancée récemment dans le nord de la Syrie.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

La Libye et l’Italie signent un accord gazier de 8 milliards de dollars

Les compagnies pétrolières libyenne NOC et italienne Eni, ont signé ce samedi, un accord gazier de 8 milliards de dollars, ce qui représente le...

Libye: le calme règne à Tripoli après des affrontements armés

Le calme est revenu jeudi matin dans le sud de la capitale libyenne, Tripoli, après des affrontements armés, mercredi, entre deux forces de sécurité...

Libye: L’Onu espère un accord rapide sur une base constitutionnelle pour tenir les élections

Le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu et chef de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (Manul) Abdoulaye Bathily, a souligné...

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici