lundi, mai 23, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Tunisie : Des associations dénoncent la violence des journalistes et la restriction des libertés

Courrier arabe

En Tunisie, plus de 40 associations ont préparé un rapport pour dénoncer les restrictions imposées à la liberté d’expression, et protester contre la violence contre les journalistes et des activistes de la communauté civile.

L’activiste Badr Baabou, membre du Collectif civil pour les libertés individuelles, signala lors d’une conférence de presse organisée mercredi que «les libertés individuelles faisaient partie des fondements de l’Etat».

Il avait expliqué : «La Tunisie, depuis 2017, s’est engagée à respecter les recommandations du Conseil des droits de l’homme, mais la situation actuelle au pays signale l’escalade des restrictions imposées à la liberté d’expression et aux droits de l’homme».

 

Les violations contre les journalistes doivent prendre fin

L’activiste avait souligné «qu’il était important de mettre fin aux violations, renforcées depuis de la pandémie du coronavirus et spécialement après le 25 juillet 2021, date où le président avait annoncé les mesures exceptionnelles».

«Les violations contre les journalistes et les activistes de la communauté civile se sont renforcés. Des chaînes télévisées ont été fermées et des personnes ont été assignées à résidence, depuis le 25 juillet», avait-il noté, en affirmant qu’il était temps de dénoncer une telle situation.

Le rapport dont il est question, sera présenté au Conseil des Nations unies pour les droits de l’homme, lors de la 49e session, qui sera lancée ce lundi.

Il portera sur 88 recommandations, qui visent à renforcer la protection des parties vulnérables, à lutter contre la ségrégation de la femme et contre le racisme religieux, ainsi qu’à assurer le droit à la santé et à la liberté de créer des collectivités

Il est à signaler que cette mobilisation se présente après que nombreuses parties humanitaires avaient mis en garde contre le recul des libertés individuelles en Tunisie et l’augmentation des restrictions imposées à la liberté d’expression.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos