jeudi, octobre 29, 2020

Tunisie: des civils manifestent à Remada après la mort d’un jeune à la frontière libyenne

Située au sud-est de la Tunisie, la ville de Remada est le théâtre de manifestations nocturnes suite à la mort d’un jeune homme dans sa voiture à la frontière libyenne. Une version démentie par les autorités tunisiennes.

Dans une déclaration accordée à Anadolu Agency, des témoins oculaires ont affirmé que les affrontement ont eu lieu en réponse au décès d’un jeune de 24 ans, expliquant que l’armée n’a pas eu recours à des balles réelles ou à du gaz lacrymogène.

Les manifestants accusent le ministère de la Défense, en l’occurrence, les soldats présents à Remada d’avoir tué le jeune tunisien.

Walid Abdelmoula, un militant de la société civile, a indiqué à Anadolu Agency que “les affrontements entre les jeunes de la région et les forces armées ont eu lieu à proximité de la caserne militaire à Remada”.

“Chaque année, des jeunes de la ville de Remada qui font du commerce à la frontière sont tués par balles. Il faut mettre fin à cela”, a-t-il appelé.

En effet, une grande partie des habitants de la ville font du commerce parallèle à la frontière avec la Libye, en raison de l’absence de moyens de subsistance suffisants dans la région où ils vivent.

De son côté, le ministère tunisien de la Défense a fait savoir que “l’armée avait détecté dans la soirée du mardi 7 juillet, des mouvements suspects. Quatre voitures ont pénétré la zone tampon frontalière en provenance du territoire libyen”.

“Les forces armées ont agit conformément aux dispositions du décret républicain n ° 230 de 2013, appelant à un usage progressif de la force avec des tirs en l’air pour les inciter à s’arrêter, toutefois, ces véhicules ont pris la fuite malgré les tirs ayant ciblé les roues”, selon le communiqué du ministère.

Dans ce contexte, les autorités militaires ont également affirmé que le tribunal militaire de première instance de Sfax a ouvert une enquête sans évoquer la mort du jeune homme de 24 ans.

Le ministère a rappelé que “les unités de l’armée nationale resteront prêtes, avec tous les moyens légaux disponibles, à répondre à toutes les tentatives visant à porter atteinte à l’intégrité et à la sécurité nationale, notamment, la contrebande, le terrorisme et les crimes organisés”.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Le président algérien transféré en Allemagne pour « des examens médicaux approfondis »

Après avoir été mis à l'isolement, puis hospitalisé, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a été transéré en Allemagne. Le transfert du chef de l'Etat, âgé...

Trump : 5 nouveaux pays arabes normaliseront leurs relations avec Israël

Le Président américain, Donald Trump a annoncé que cinq pays arabes sont prêts à normaliser leurs relations avec Israël, outre les cinq pays ayant déjà entretenu des...

France : deux morts et plusieurs blessés dans une attaque au couteau à Nice

Deux personnes ont été tuées ce jeudi matin et plusieurs autres blessées dans une attaque au couteau à l'église Notre-Dame, dans le centre ville...

Merkel annonce un reconfinement partiel de quatre semaines en Allemagne

La chancelière allemande, Angela Merkel, a déclaré ce mercredi 28 octobre que les gouverneurs des 16 landers avaient accepté de fermer, à partir du...

Jordanie: le gouvernement déploie 45 mille agents pour sécuriser les élections législatives

Le directeur de la sûreté publique, le Général Hussein Al Hawatmeh a annoncé, mercredi, que 45 000 agents de sécurité seront déployés dans le...