7.9 C
New York
lundi, avril 22, 2024

Buy now

spot_img

Tunisie : des partis politiques tentent de revenir à la scène politique à travers les élections législatives

Courrier arabe

Plusieurs partis politiques qui ont échoué lors des élections de 2014 tentent maintenant de revenir à la scène politique à travers les élections législatives prévues pour dimanche prochain.

Le « Forum démocratique pour le travail et les libertés » a marqué une participation remarquable en 2011 mais il a connu ensuite un échec dans les élections de 2014, ce qui l’a poussé à se retirer au point où certains observateurs ont estimé qu’il est arrivé à sa fin. Toutefois, il a repris l’activité politique en présentant son candidat pour les élections présidentielles.

Le leader de ce parti, Khalil al-Zaouiya a déclaré au site « Al-Araby Al-Jadeed » que l’absence du Forum au Parlement a réduit son influence, indiquant que son parti a œuvré dernièrement afin de se reconstruire et de créer une nouvelle génération composée essentiellement des jeunes.

Il a indiqué que leur participation au scrutin présidentiel n’a pas été préparée au préalable mais elle visait à revenir à la scène politique et ainsi faire entendre la voix du Forum.

Al-Zaouiya a affirmé que le slogan du Forum dans les élections législatives est « je vivrai dans mon pays avec dignité ». « La prochaine étape nécessite de répondre aux besoins fondamentaux du citoyen tunisien tels que le droit de se déplacer, le droit à la santé et au développement régional qui doivent occuper une place centrale dans le travail du gouvernement », a-t-il souligné.

Le leader du Forum a également annoncé qu’il est prêt à constituer une coalition avec d’autres partis ayant des visions sociales et démocratiques proches de son parti tels que « Courant démocrate » et « Al Massar » ( voie démocratique et sociale ).

De son côté, l’Union populaire républicaine essaie également d’être présente au Parlement. Leur candidat aux présidentielles Lotfi al-Mraïhi est arrivé en 7e position avec 6.6% des voix, ce qui lui donne espoir de pouvoir jouer un rôle important dans le prochain paysage politique.

La porte parole du parti Meriem al-Ferchichi a déclaré au site « Al-Araby Al-Jadeed »: « l’Union populaire républicaine est présente dans la plupart des circonscriptions électorales et représentée dans plusieurs gouvernorats tunisiennes ». Elle a ajouté: « le parti a été créé en 2011, il était actif sur le terrain et ses positions sont connues, mais malheureusement il a été marginalisé politiquement ».

Elle a rappelé que sont parti a mis la lumière sur plusieurs affaires de corruption, et a levé le voile sur de nombreuses violations commises dans le secteur de la santé en plus d’avoir dénoncé la loi de la réconciliation.

Pour sa part, » le mouvement Wafa » ayant pour fondateur Abderaouf al-Ayadi, dissident du « Congrès pour la République », participera dans les prochaines élections législatives dans une coalition avec « Al-Irada » de l’ancien président Moncef Al-Marzouki, après une longue absence de ce parti depuis 2012.

Le fondateur du mouvement Wafa a déclaré au site « Al-Araby Al-Jadeed » que son parti était actif en 2011, mais les questions qu’il a posé à l’époque comme « la lutte contre la corruption » et « l’appui à la justice transitionnelle » n’ont pas retenu l’attention des médias et n’ont pas suscité d’échos. Il a ajouté: « de nombreux partis ont adopté aujourd’hui les slogans de notre mouvement, et ces mêmes questions sont devenues des éléments principaux des programmes des candidats présidentiels ».

De ce fait, il a considéré que ce changement et ce grand retour des jeunes sur le paysage politique sont de bons signes révélant le retour des exclus malgré les tentatives visant à les écarter.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de l’opposition en Tunisie, a indiqué, ce vendredi, que le ministère de l'Intérieur a déféré devant...

Tunisie-Sources : «Une campagne d’interpellations a ciblé un ancien dirigeant d’Ennahdha, un homme d’affaire et un activiste politique»

Des sources ont affirmé que «les forces de l’ordre tunisienne ont mené, samedi, une campagne d’interpellations, ciblant l’ancien dirigeant d’Ennahdha, Abdelhamid Jelassi, l’homme d’affaire...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

Kaïs Saïed qualifie l’opposition en Tunisie de «cancer»

Le président tunisien, Kaïs Saïed, a déclenché une large polémique au pays, après avoir traité l’opposition de «cancer», et estimé qu’un traitement de chimiothérapie...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici