mercredi, octobre 21, 2020

Tunisie: Ennahdha appelle Fakhfakh à la formation d’un gouvernement élargi

Le Conseil de la Choura du parti tunisien Ennahdha (d’obédience islamique) a appelé, dimanche, le chef du gouvernement désigné, Elyes Fakhfakh, à élargir les concertations aux différents groupes parlementaires, conformément à la lettre de désignation qui lui a été remise par le président de la République, Kaïs Saïed.

Fakhfakh avait indiqué, vendredi dernier, qu’il formerait un gouvernement à partir des partis qui avaient soutenu le président Kaïs Saïed au deuxième tour de l’élection présidentielle, en octobre dernier.

Il avait également précisé qu’il exclurait les partis «Au Cœur de la Tunisie » (libéral-38 députés) et le Parti Destourien Libre (PDL, libéral-17 députés) de la composition de ce gouvernement.

Le Conseil de la Choura a justifié sa proposition d’élargir les concertations autour de la formation du gouvernement à la nécessité de « fournir une large ceinture politique, de manière à aboutir à un gouvernement d’union nationale, sur un fond social et démocratique ».

Le président, Kaïs Saïed, avait désigné, lundi dernier, Elyes Fakhfakh, ancien ministre des finances et dirigeant au sein du parti Ettakatol (Forum démocratique pour le travail et les libertés), pour former le gouvernement dans un délai d’un mois à partir du 21 janvier courant. Ce délai n’est pas renouvelable.

Le Conseil de la Choura a même recommandé au bureau exécutif du parti à se préparer à tout imprévu y compris l’éventualité d’élections anticipées.

Le parti Ennahdha a remporté la première position aux élections législatives du 6 octobre dernier, en obtenant 54 sièges au parlement sur 217.

Le membre du Conseil de la Choura, Mohsen Soudani, a déclaré à Anadolu, avant la publication du communiqué du Conseil, que « la Choura appelle à former un gouvernement élargi qui fournit une large ceinture politique et parlementaire ».

Et d’ajouter que « le Conseil recommande au parti d’être prêt à toutes les possibilités, dont la reprise des élections » et qu’il se maintiendra en réunion ouverte pour discuter de tout ce qui se rapporte à la formation du gouvernement.

La désignation de Fakhfakh est intervenue à la suite du rejet du gouvernement de Habib Jemli, désigné par le parti Ennahdha, par le parlement, le 10 janvier courant.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

L’émir du Qatar discute la collaboration économique avec le secrétaire au Trésor des États-Unis

L’émir du Qatar, le cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, a discuté aujourd’hui mercredi, avec le secrétaire au Trésor des États-Unis, Steven Mnuchin, les moyens...

Le Premier ministre arménien exhorte la population à prendre les armes contre Azerbaïdjan

Le Premier ministre arménien a appelé mercredi ses compatriotes à aller au front pour combattre dans le Haut-Karabakh ou Nagorny Karabakh, territoire azerbaïdjanais occupé...

Libye: une nomination à la tête des médias officiels fait polémique

Des responsables politiques et militaires en Libye ont appelé à annuler la nomination du journaliste Mohamed Baayou, désigné à la tête de la Fondation libyenne des médias. C'est ce...

La télévision égyptienne diffuse des fuites et attaque le ministre de la Communication

La télévision officielle égyptienne a diffusé lundi des fuites, concernant le ministre de la Communication, Oussama Haikal, l’accusant «de servir des tierces parties», en...

Irak : trois civils meurent dans une explosion au nord du pays

Trois civils ont été tués, tôt mercredi, dans l’explosion d’une bombe placée dans une voiture, dans la province de Ninive, au nord du pays, selon une...