6.8 C
New York
dimanche, avril 21, 2024

Buy now

spot_img

Ghannouchi: les consultations se poursuivent pour la formation du gouvernement tunisien

Le président du Mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, a annoncé, dimanche, que les consultations pour la formation du nouveau gouvernement ont débuté avec les différents partis et coalitions élus lors des dernières élections législatives.

C’est ce qui ressort des déclarations accordées par Ghannouchi aux médias, à sa sortie du centre électoral où il a voté, dans la ville de Ben Arous, au sud de la capitale.

« Le prochain chef du gouvernement devrait, à priori, être issu des rangs du mouvement, mais d’autres éventualités peuvent voir le jour au terme des consultations », a déclaré Ghannouchi, en allusion au fait que le chef du gouvernement pourrait être issu d’une autre formation politique.

La constitution tunisienne stipule que le président de la République charge le parti (ou la coalition) vainqueur, lors des élections, à former le gouvernement.

L’Instance Supérieure Indépendante pour les Élections (ISIE) en Tunisie avait annoncé, mercredi dernier, que le Mouvement d’Ennahdha arrive en tête des résultats des élections législatives tenues dimanche, avec 52 sièges sur 217 au nouveau Parlement.

Le parti « Au cœur de la Tunisie » arrive en deuxième position avec 38 sièges au Parlement, suivi par la liste du Courant démocrate avec 22 sièges.

La Coalition al-Karama a obtenu 21 sièges, tandis que le Parti destourien libre, arrivé en 5ème position, a obtenu 17 sièges.

Selon les résultats préliminaires annoncés par l’ISIE, le Mouvement du peuple a obtenu 16 sièges, suivi par « Tahya Tounes » avec 14 sièges, et Machrou’ Tounes avec 4 sièges, tandis que d’autres listes ont obtenu 33 sièges.

Ghannouchi a également déclaré, concernant les élections présidentielles : « Ceci est un jour historique pour la Tunisie, qui achève ainsi un cycle démocratique (…) nous sommes très optimistes pour l’avenir de la Tunisie après six rendez-vous électoraux au sujet desquels personne n’a émis de réserves».

Les opérations de vote pour le deuxième tour des élections présidentielles ont débuté dimanche matin. Ces élections sont les deuxièmes du genre depuis la révolution de 2011.

Sont candidats à ce deuxième tour : Kaïs Saïed (indépendant) et Nabil Karoui (parti « Au Cœur de la Tunisie »).

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de l’opposition en Tunisie, a indiqué, ce vendredi, que le ministère de l'Intérieur a déféré devant...

Tunisie-Sources : «Une campagne d’interpellations a ciblé un ancien dirigeant d’Ennahdha, un homme d’affaire et un activiste politique»

Des sources ont affirmé que «les forces de l’ordre tunisienne ont mené, samedi, une campagne d’interpellations, ciblant l’ancien dirigeant d’Ennahdha, Abdelhamid Jelassi, l’homme d’affaire...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

Kaïs Saïed qualifie l’opposition en Tunisie de «cancer»

Le président tunisien, Kaïs Saïed, a déclenché une large polémique au pays, après avoir traité l’opposition de «cancer», et estimé qu’un traitement de chimiothérapie...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici