samedi, juin 12, 2021

Tunisie: Kaïs Saïed prête serment, rappelant les martyrs de la révolution et la Palestine

Courrier arabe

Le vainqueur aux élections présidentielles tunisiennes «Kaïs Saïed» a prêté serment aujourd’hui, mercredi  23 octobre, comme nouveau président de la République  tunisienne devant le Parlement en présence des hauts représentants de la classe politique tunisienne, en rappelant les martyrs de la révolution et la Palestine.

Prononçant un discours suivi par les Tunisiens, aux quatre coins du pays, le nouveau président a d’abord souligné sa fierté envers son peuple, et évoqué le respect de la légitimité dont son pays à fait preuve, impressionnant le reste du monde.

«Les Tunisiens avancent de la rive de la déception vers celle du travail et de la construction» avait-il déclaré, en annonçant le commencement d’une nouvelle ère dans l’histoire de la Tunisie.

Kaïs Saïed évoqua par la suite la lutte contre la corruption, et en rappelant aux mémoires les martyrs de la révolution tombés en la combattant, il affirma «qu’à son tour, il ne tolérera pas la dilapidation et la dissipation de l’argent du peuple, et qu’il les combattra par tous les moyens», en signalant que les institutions de l’Etat devront rester en dehors des règlements politiques.

Il expliqua, par ailleurs, que «les Tunisiens et les Tunisiennes avaient besoin d’une nouvelle relation de confiance, avec leurs gouverneurs», et insista sur l’union du peuple pour construire le pays, et lutter contre le terrorisme et détruire ses causes, tout en valorisant les droits du citoyen tunisien et de la femme, et appelant à leur respect.

Et au sujet du rôle régional de la Tunisie, le président de la république nota: «La Tunisie se battra pour toutes les cause justes au monde, et notre première affaire sera celle de la Palestine, qui restera à toujours dans le cœur des Tunisiens», il signala toutefois, «Nous ne prenons pas une position contre les juifs, mais contre le colon israélien», en insistant sur la tolérance et la paix entre toutes les apparences religieuses.

Rappelons que la victoire de Kaïs Saïed (61 ans), avec 72% des voix, a marqué un chamboulement dans l’histoire politique de son pays, et a offert aux Tunisiens l’espoir d’avoir un futur meilleur, une vie digne à l’ombre de la démocratie et la liberté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos