-1.6 C
New York
vendredi, mars 1, 2024

Buy now

spot_img

Tunisie: La capitale inaugure le plus grand monument célébrant la Cause palestinienne

La municipalité du Kram, dans la banlieue nord de la capitale Tunis, a inauguré, dimanche, le plus grand monument des mondes arabe et islamique célébrant la Cause palestinienne. Il s’agit d’un monument composé de 3 arènes représentant la lutte palestinienne.

La municipalité a inauguré ledit monument pour exprimer son soutien à la Cause palestinienne et dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien et de la commémoration du troisième anniversaire de l’assassinat du martyr ingénieur Mohamed Zouari, qui coïncide le 15 décembre.

Selon la correspondante d’Anadolu, ce monument comprend 3 arènes, sous les appellations suivantes : «Le Droit palestinien», la «Porte des Maghrébins» et le «Martyr Mohamed Zouari».

La première comprend de nombreuses peintures murales qui incarnent la lutte palestinienne.

La deuxième représente la Porte des Maghrébins, de la mosquée d’al-Aqsa à Jérusalem occupée.

Quant à la troisième, elle a été baptisée au nom de l’ingénieur tunisien, Mohamed Zouari, assassiné devant son domicile à Sfax (sud) il y a 3 ans. Des parties tunisiennes accusent le Mossad de l’avoir assassiné.

Dans une déclaration accordée à Anadolu, le maire du Kram, Fathi Laayouni, a indiqué : « Nous voulions faire ces célébrations d’une nouvelle manière loin des méthodes traditionnelles; nous devons ancrer cette cause dans la conscience arabe et islamique. »

« Nous avons bâti le plus grand monument célébrant la Cause palestinienne, pour perpétuer cette cause ainsi que la lutte des Palestiniens dans le cœur des Tunisiens, des Arabes et des musulmans », a-t-il martelé.

Laayouni a souligné « qu’aucun Arabe ne peut ressentir de fierté ou d’honneur tant que le peuple palestinien est sous occupation », ajoutant « Il n’y a pas de sentiment de liberté et d’honneur sans la libération de Jérusalem ».

L’ambassadeur palestinien en Tunisie, Hael Al-Fahoum, l’ambassadeur d’Indonésie en Tunisie, Ikrar Nusa Bhakti, et l’ambassadeur de Turquie en Tunisie, Ali Onaner, ont assisté à la célébration.

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de l’opposition en Tunisie, a indiqué, ce vendredi, que le ministère de l'Intérieur a déféré devant...

Tunisie-Sources : «Une campagne d’interpellations a ciblé un ancien dirigeant d’Ennahdha, un homme d’affaire et un activiste politique»

Des sources ont affirmé que «les forces de l’ordre tunisienne ont mené, samedi, une campagne d’interpellations, ciblant l’ancien dirigeant d’Ennahdha, Abdelhamid Jelassi, l’homme d’affaire...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

Kaïs Saïed qualifie l’opposition en Tunisie de «cancer»

Le président tunisien, Kaïs Saïed, a déclenché une large polémique au pays, après avoir traité l’opposition de «cancer», et estimé qu’un traitement de chimiothérapie...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici