lundi, octobre 26, 2020

Tunisie: le parlement signe une charte nationale anti-corruption

Le président de l’Instance nationale de lutte contre la corruption (Inlucc), Chawki Tabib, a appelé à hâter l’élection des membres du conseil de l’instance conformément à l’article 130 de la Constitution.

Il a insisté, à cet effet, sur l’importance d’élire les membres de cette instance constitutionnelle loin des tiraillements et des quotas partisans
Chawki Tabib s’exprimait dans le cadre d’un point de presse conjoint tenu vendredi au parlement, en présence du président de l’Assemblée des Représentants du Peuple, Rached Ghannouchi, et ce, à l’occasion de la déclaration d’adhésion de l’ARP à la charte de la stratégie nationale de la bonne gouvernance et de lutte contre la corruption, ainsi que la signature de ce document.

La signature de cette charte par le parlement est à même de renforcer davantage le rôle du législateur tunisien dans la mise en place de la bonne gouvernance et de lutter efficacement contre la corruption.

Parmi les objectifs principaux de cette stratégie, figure la consolidation de la participation politique dans le domaine de la lutte contre la corruption. “L’implication des politiques dans la lutte contre ce fléau ne peut se renforcer, sans une adhésion concrète de l’Assemblée des Représentants du Peuple et du gouvernement dans cette stratégie nationale”, a souligné Tabib.

Concernant la mise en place du nouveau conseil de l’Inlucc, Tabib a précisé qu’il devrait être élu loin des quotas partisans et composé de personnalités nationales neutres, indépendantes et compétentes en matière de gouvernance et de lutte contre la corruption.

“Soixante-dix pour cent des problèmes auquel est confronté le pays sont liés à l’absence de gouvernance et à la propagation du fléau de la corruption”, a déclaré le président de l’Inlucc.

Pour sa part, Rached Ghannouchi a indiqué que l’ARP appuyait cette stratégie et qu’il était honoré de concrétiser son engagement dans ce sens en signant cet accord.

Ghannouchi a estimé également que la voie vers le développement passe inévitablement par l’adhésion de toutes les institutions de l’Etat à cette stratégie, tout en soulignant le fait que l’ARP œuvrera à l’élaboration de toutes les législations nécessaires pour éradiquer le fléau de la corruption, lequel constitue un véritable obstacle à tout projet de développement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

La coalition annonce la destruction de deux drones houthis

La Coalition arabe a annoncé l'interception et la destruction de deux drones houthis, dont un appareil dans l'espace aérien yéménite. C'est ce qu'a affirmé le porte-parole de...

Covid-19 : Plus de 52 mille nouveaux cas de contamination en 24 heures en...

L’agence Santé publique France a fait état dimanche d’un record de 52.000 nouvelles contaminations dues au coronavirus en 24 heures, soit près de 6.600...

Des milliers d’Irakiens dans la rue pour le 1er anniversaire des manifestations populaires

Des milliers d'Irakiens ont défilé dans la capitale, Bagdad, et dans les gouvernorats du centre et du sud du pays, pour participer aux manifestations auxquelles des militants ont...

Le Qatar et la Russie discutent des évolutions en Syrie et en Libye

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a discuté, hier dimanche, avec le ministre qatari des Affaires étrangères, le vice-premier ministre du pays,...

«L’Arabie saoudite pourrait bientôt annoncer la normalisation avec Israël», déclare le directeur du Mossad

Le directeur du Mossad israélien, Yossi Cohen, a déclaré «qu’un accord de normalisation avec l’Arabie saoudite sera prochainement annoncé», tout en signalant que «d’importantes...