jeudi, mai 26, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Tunisie : Le procureur général ouvre une enquête sur le coup d’Etat présumé de Kaïs Saïed

Courrier arabe

Le procureur général en Tunisie a décidé officiellement, vendredi, d’ouvrir une enquête au sujet du document secret publié par le site britannique, The Middle East Eye (MEE), au sujet du présumé coup d’Etat comploté par le président Kaïs Saïed.

Le porte-parole du tribunal de première instance de Tunis, Mohsen Deli, a indiqué à l’agence de presse officielle du pays (TAP) que «le procureur général avait entrepris des mesures pour lancer une enquête, en faisant appel à l’article 31 de la loi pénale».

L’article 31 de la loi pénale en Tunisie indique que «le procureur général, en fonction d’une plainte n’ayant pas été suffisamment justifiée, a le droit de demander au juge d’instruction de mener des recherches temporaires, contre une personne inconnue, jusqu’à ce que des demandes soient adressées ou émises, si nécessaire, contre une personne spécifique».

Rappelons que le site britannique, MEE, avait publié un document classé «top secret», révélant un plan comploté pour que le président Kaïs Saïd renverse le gouvernement et prenne le pouvoir du pays.

Dès lors, le président, Kaïs Saïed, avait lancé un appel, demandant au procureur général d’ouvrir une enquête sur l’affaire.

Aussi, plusieurs parties politiques avaient exigé qu’une enquête soit ouverte, insistant à ce que «les parties se trouvant derrière soient présentées à la justice».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos