vendredi, septembre 24, 2021

Tunisie : les célèbres journaux émiratis et saoudiens félicitent les décisions de Kaïs Saïed

Courrier arabe

Des journaux saoudiens et émiratis ont félicité les décisions annoncées dimanche soir par le président tunisien Kaïs Saïed, bien que ces dernières fussent dénoncées par les partis politiques comme «putsch» organisé contre la démocratie et la révolution tunisienne.

En Arabie saoudite, le journal Okaz avait écrit en grand, sur son éditorial : «La Tunisie se purifie de la profanation des Frères musulmans», et alors que le journal Makkah a publié un article intitulé : «La Tunisie se purifie des piètres Frères musulmans», le journal al-Watan avait écrit : «La Tunisie se réveille» pour décrire les évolutions au pays.

Aux Emirats arabes unis, le journal al-Watan a publié un grand titre : «Les Tunisiens célèbrent la fin du désordre des Frères musulmans».

Les partis politiques tunisiens dénoncent un «putch»

Dimanche soir, lors d’une réunion organisée en urgence avec les directions militaires et sécuritaires, le président tunisien Kaïs Saïed avait décidé de geler le parlement et de relever le Premier ministre Hichem Mechichi de ses fonctions.

Ces décisions ont été dénoncées par la majorité des partis politiques dont celui d’Ennahdha (représenté par 53 députés, à l’origine des 217 qui composent le parlement tunisien), qui avait estimé que «Kaïs Saïed avait comploté un putsch».

De leur part, le Mouvement Echaâb (représenté par 15 députés) et par le Parti destourien libre (représenté par 16 députés) avaient appuyé le président et félicité ses choix.

Alors que le parlement tunisien présidé par Rached Ghanouchi a publié un communiqué, dénonçant les décisions annoncées par le président et refusant de les reconnaître.

Il est à rappeler que le président tunisien avait affirmé que «les mesures étaient entreprises en fonction de l’article 80 de la constitution», appelant ceux qui dénoncent un putsch «à réviser leur cours de droit».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos