7.9 C
New York
lundi, avril 22, 2024

Buy now

spot_img

Tunisie: les écoles se mobilisent contre les agressions israéliennes

Tous les établissements d’Enseignement tunisiens ont observé, vendredi, des sit-in en protestation aux agressions israéliennes contre le peuple palestinien. Les élèves, ainsi que le personnel des établissements éducatifs tunisiens, ont procédé à un arrêt des cours de 20 minutes en solidarité avec la Palestine.
Cet élan de solidarité intervient à l’initiative des deux syndicats de l’enseignement de base et de l’enseignement secondaire. Il vise à exprimer « le soutien absolu et inconditionnel au peuple palestinien contre l’occupant et contre le silence des régimes arabes face à la souffrance des palestiniens dans la Bande de Gaza ».

Le ministre tunisien de l’Education, Hatem Ben Salem, a participé à ce mouvement en compagnie de plusieurs syndicalistes et de la directrice du lycée pilote du Lac 2 situé dans la banlieue de Tunis où une minute de silence a été observée.

De même au centre-ville de Tunis où le personnel enseignant, les élèves et les parents d’élèves du Collège Sadiki, ont organisé un sit-in brandissant les drapeaux, tunisien et palestinien, au rythme des hymnes nationaux des deux pays.

La directrice du Collège Sadiki, Afifa Abdelmalak Sellimi a, ainsi, affirmé à l’Agence Anadolu qu’il s’agit d’un « mouvement en soutien au peuple palestinien opprimé, plus spécifiquement dans la Bande de Gaza où les agressions israéliennes se poursuivent ».

« Nous essayons, ainsi, de sensibiliser nos élèves à ce qui se produit en Palestine, il s’agit d’un devoir car les Palestiniens sont nos frères et nous devons les soutenir dans ces conditions difficiles », a-t-elle ajouté.

Salah Sarray, un enseignant au sein du même établissement a affirmé, pour sa part : « Dans ce genre de situations douloureuses, nous devons soutenir le peuple palestinien de toutes nos forces ». « Nous présentons nos condoléances aux proches des martyrs, le savoir est la clé du triomphe », a-t-il ajouté.

Cet élan de solidarité en Tunisie avec le peuple palestinien a été entamé mercredi en protestation à l’agression israélienne contre le photojournaliste palestinien Mouadh Amarna qui a perdu un œil alors qu’il couvrait des affrontements dans la ville palestinienne d’Al Khalil en Cisjordanie occupée.

Une conférence de presse réunissant les organisations de la société civile ainsi que l’ambassadeur palestinien à Tunis, Hayel Al-Fahoum a, ainsi, été tenue au siège du Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT).

Néji Bghouri, président du SNJT a déclaré que « l’agression de Mouadh Amarna, est une violation contre l’œil de la vérité qui révèle les crimes de l’occupation ».

Bghouri a également appelé le parlement tunisien ainsi que la présidence de la République à réagir contre les violations israéliennes et à adopter une position claire par rapport à la Cause palestinienne.

L’ambassadeur palestinien à Tunis a, pour sa part, déclaré : « Nous ne pouvons oublier les crimes de cette occupation qui prétend respecter les droits de l’homme et la légitimité internationale ». « Israël est une entité hors-la-loi, il est impératif de la juger et de la contrôler », a-t-il ajouté.

Al-Fahoum a affirmé que « la récente escalade des violences en Palestine risque de s’intensifier dans les prochaines étapes dans l’objectif de terroriser et de détruire le peuple palestinien ».

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de l’opposition en Tunisie, a indiqué, ce vendredi, que le ministère de l'Intérieur a déféré devant...

Tunisie-Sources : «Une campagne d’interpellations a ciblé un ancien dirigeant d’Ennahdha, un homme d’affaire et un activiste politique»

Des sources ont affirmé que «les forces de l’ordre tunisienne ont mené, samedi, une campagne d’interpellations, ciblant l’ancien dirigeant d’Ennahdha, Abdelhamid Jelassi, l’homme d’affaire...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

Kaïs Saïed qualifie l’opposition en Tunisie de «cancer»

Le président tunisien, Kaïs Saïed, a déclenché une large polémique au pays, après avoir traité l’opposition de «cancer», et estimé qu’un traitement de chimiothérapie...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici