samedi, octobre 24, 2020

Tunisie: Le président du Conseil de la Choura exprime son espoir de persuader les forces révolutionnaires de participer au gouvernement

Le président du Conseil de la Choura du mouvement tunisien « Ennahdha » (54 députés sur 217), Abdel Karim El Harouni, a exprimé son espoir de persuader les « forces révolutionnaires » de participer au gouvernement que l’expert agricole, Habib Jamli, a été chargé de former depuis novembre dernier.

Le « Courant Démocratique » (social-démocrate – 22 députés) et le « Mouvement Populaire » (nationaliste nassérien 15 députés) accusent « Ennahda » (d’obédience Islamique) de vouloir s’allier avec le parti « Au Cœur de la Tunisie » (libéral – 38 députés), malgré sa promesse aux électeurs, avant les élections législatives d’octobre dernier, de ne pas nouer d’alliance avec ce parti.

Al Harouni a déclaré dans une interview à l’agence Anadolu: « Nous, en tant que parti, avons cherché à élargir la participation afin que le gouvernement exprime la ligne révolutionnaire et fasse de la lutte contre la corruption une priorité ».

« Nous ne désespérons toujours pas de parvenir à un terrain d’entente, et nous espérons persuader ces « forces révolutionnaires » de participer au gouvernement, car cette participation servira mieux (les objectifs de) la révolution et la guerre contre la corruption, que de rester dans l’opposition », a-t-il déclaré.

Et d’expliquer que le mouvement Ennahda a fait des concessions (en ne présentant pas un Premier ministre issu de ses rangs), et nous espérons que les autres parties feront des concessions à leur tour (…) pour parvenir à un terrain d’entente, surtout si le désaccord concerne les portefeuilles ministériels et non le programme ou la nature du gouvernement et l’intégrité des partis qui participeront au gouvernement. »

« Ennahdha s’est engagé politiquement et moralement, au cours de la campagne électorale, de ne pas s’allier avec le parti « Au cœur de la Tunisie », et le mouvement tient encore à cet engagement, même si Ennahdha s’emploie à rechercher un soutien conséquent pour le gouvernement », a-t-il poursuivi.

Et de conclure : « Nous avons un parlement, il y a des blocs parlementaires (qui se sont formés), nous respectons tous les députés et tous les blocs, et nous nous félicitons de tout soutien au gouvernement; car le succès du gouvernement est un succès pour la Tunisie ».

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Macron a besoin de se faire soigner, dit Erdogan

Le président turc Recep Tayyip Erdogan s’en est pris une nouvelle fois samedi à son homologue français en déclarant qu’Emmanuel Macron avait besoin de...

Deux mineurs tués dans des frappes arméniennes contre des civils en Azerbaïdjan

Deux enfants, de 13 et 16 ans, ont été tués dans des attaques de l'Arménie contre des positions civiles en Azerbaïdjan. Dans un communiqué publié samedi, le Parquet...

Égypte : un comédien s’attire les foudres en se moquant des animateurs de la radio...

En Égypte, plusieurs réactions se sont déclenchées, au sujet de la vidéo où le jeune présentant une comédie s’était moqué des animateurs de la...

Le président algérien s’isole après la contamination de plusieurs membres de son entourage

Le dirigeant algérien Abdelmadjid Tebboune a annoncé sur Twitter s'isoler vu que plusieurs membres de son entourage ont été testés positifs. Le chef d’État algérien...

200 Rohingyas sont morts en tentant de fuir le Myanmar en 2020

L’ONU a annoncé, jeudi, que 2400 musulmans rohingyas ont fui le Myanmar en 2020 et que 200 d’entre eux ont trouvé la mort durant la fuite. C’est le Haut-commissaire des Nations unies pour...