dimanche, juillet 3, 2022

Tunisie: plusieurs députés réclament le retrait du Chef du gouvernement

Une commission parlementaire tunisienne a annoncé, mardi, qu’elle examine, actuellement, une requête formulée par plusieurs députés, réclamant le retrait du Chef du gouvernement Elyes Fakhfakh, de son poste et la délégation de ses prérogatives à l’un des ministres, jusqu’à la fin des enquêtes diligentées dans son affaire de conflit d’intérêt.

C’est ce qui ressort de la première réunion de la commission parlementaire ad hoc d’enquête sur les soupçons de conflit d’intérêts de Fakhfakh, après l’annonce officielle de sa formation, mardi, par le président du parlement Rached Ghannouchi.

Le président de la commission, Iyadh Elloumi, a dans des déclarations faites en marge de la réunion, indiqué que la « requête de retrait de Fakhfakh est sérieuse et la commission envisage de l’examiner. Un rapport préliminaire sur l’action de la commission sera livré dans deux ou trois jours ».

Et Elloumi de poursuivre : « La commission examinera deux axes, en l’occurrence, le conflit d’intérêts, et les soupçons de corruption dans les marchés conclus par les sociétés du Chef du gouvernement qui sont contraires à la Loi sur les marchés publics ».

« Il existe de véritables soupçons que le cahier de charges (pour l’obtention du marché) a été élaboré sur mesure pour que les sociétés, dans lesquelles Fakhfakh possède des actions et des intérêts, obtiennent les marchés. De même, il y a des contrats qui ont été conclus alors qu’il (Fakhfakh) est en cours d’exercice de ses fonctions », a détaillé Elloumi.

« La commission a décidé de tenir plusieurs séances d’audition pour plusieurs parties afin de vérifier les soupçons du conflit d’intérêts », a-t-il poursuivi.

Il convient de noter que la demande de « retrait » n’est suivie d’aucun effet juridique et ne sera pas contraignante pour Fakhfakh en cas d’approbation de la décision par la commission.

Fakhfakh avait réfuté, au cours d’une séance de dialogue avec le parlement, tenue il y a de cela une dizaine de jours, les accusations portées à son encontre concernant les « soupçons de conflit d’intérêts et de corruption ».

L’Instance de Lutte contre la Corruption (constitutionnelle indépendante) avait, de son coté, relevé qu’il « existe des soupçons de conflit d’intérêts de Fakhfakh au sujet de sa possession d’actions dans des sociétés qui traitent avec l’Etat ».

L’Instance a indiqué, également, que ces sociétés ont conclu des marchés avec l’Etat, ce qui est formellement interdit par la loi.

SourceAgences

Dernières infos

Washington exprime son inquiétude après la mort de manifestants au Soudan

L'ambassade des États-Unis au Soudan a exprimé, jeudi, sa...

La hausse des prix se poursuit en France avec +0,7% en juin et atteint 5,8%

En France, les prix à la consommation ont augmenté...

Tunisie: le décret-loi portant publication du projet de la nouvelle Constitution est promulgué

Le président tunisien Kaïs Saïed a promulgué, jeudi, le...

Comité central des médecins soudanais: « le bilan des manifestations s’alourdit à cinq morts »

Le bilan des victimes des manifestations au Soudan s’est...

À ne pas rater

Le premier vol de la compagnie Emirates Airlines atterrit à Tel Aviv

Le premier vol de la compagnie aérienne émiratie "Emirates...

Indice de la paix mondiale 2022 : Le Qatar premier des pays arabes

Le Qatar a décroché la première place parmi les...

Tunisie: le Président rencontre le ministre d’Etat émirati aux Affaires étrangères

Le président de la République tunisienne Kaïs Saïed a...

Les Émirats arabes unis affirment leur soutien à la Tunisie

Le président tunisien Kaïs Saïed a effectué, mercredi, un...

Tunisie: le décret-loi portant publication du projet de la nouvelle Constitution est promulgué

Le président tunisien Kaïs Saïed a promulgué, jeudi, le décret-loi portant publication du projet de la nouvelle Constitution qui sera soumis à un vote...

Tunisie : L’ancien chef du gouvernement Hamadi Jebali remis en liberté

L'avocat tunisien et membre du Parlement dissous, Samir Dilou, a annoncé lundi que le juge d'instruction a décidé de libérer l'ancien chef du gouvernement,...

Tunisie : Le ministère de la Justice maintient les retenues sur les salaires des juges en grève

Le ministère tunisien de la Justice a annoncé, dimanche, le maintien des retenues sur les salaires des juges en grève, après que ceux-ci eurent...

Tunisie : les magistrats reconduisent leur grève pour la 4ème semaine consécutive

Les magistrats tunisiens ont reconduit, samedi, leur grève pour la quatrième semaine consécutive afin de protester contre la révocation de leurs collègues par le...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here