«Ron Wyden», le sénateur démocrate au Congrès fédéral américain, a menacé de publier des informations secrètes, au sujet du meurtre du journaliste saoudien «Jamal Khashoggi», si l’administration américaine continuait à refuser de fournir, au Congrès, les copies non secrètes d’un rapport identifiant les responsables du crime.

«Ron Wyden» a affirmé: «Si les renseignements secrets ne fournissent pas le rapport, avec la fin du procès parlementaire de «Donald Trump», je serai obligé de déclencher une procédure, permettant au Sénat de soulever la confidentialité des informations et de les publier».

Il signala que bien qu’une année soit passée, depuis l’assassinat de «Khashoggi», l’administration de Trump refuse toujours d’identifier la personne qui a donné l’ordre pour le tuer, «et pire encore, elle s’implique en faveur d’un gouvernement tyran», avait-il souligné.

Le fantôme du piratage rôde autour de la Maison-Blanche 

D’un autre côté, Wyden déclara avoir envoyé une lettre à la CIA, lui demandant d’évaluer le danger probable des menaces que courent les responsables de la Maison-Blanche, qui ont contacté le prince héritier saoudien, «Mohamed ben Salmane», en utilisant leurs téléphones personnelles, insistant à ce que «Jared Kushner», le conseiller du président soit l’une des premières personnes à suivre.

Selon lui: «Si l’Arabie saoudite a pu infiltrer le téléphone de Kushner, alors techniquement, nous avons un dispositif d’écoute planté à la Maison-Blanche».

Il a également insisté que le fait que les autorités américaines devaient prendre pas la question de sécurité au sérieux, «autrement, les secrets nationaux les plus sensibles finiront un jour dans les mains de l’ennemi», avait-il redouté.

Rappelons que mardi dernier, des rapports avaient annoncé que le téléphone du milliardaire américain «Jeff Bezos», fondateur d’«Amazon» et propriétaire du «Washington Post» avait été piraté par le prince héritier saoudien.

Quelques heures plus tard, des rapports onusiens, fondés sur les résultats d’enquêtes de spécialistes, avaient parlé d’une étroite liaison entre le piratage et l’assassinat de Khashoggi, promettant une enquête approfondie, pour débusquer les coulisses, et dont les résultats seront prochainement communiqués.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here