lundi, juillet 13, 2020

Libye : Haftar se fait livrer des armes et des soldats émiratis à travers l’Égypte

Courrier arabe

Des sources égyptiennes privées ont annoncé qu’une importante cargaison d’armes émiraties avait été livrée au général libyen à la retraite «Khalifa Haftar», le 10 novembre de ce mois, à travers les frontières égyptiennes, par des militaires égyptiens et émiratis.

«Les armes envoyées par les Émirats arabes unis (EAU), à son allié Khalifa Haftar, représentent une dernière tentative pour renverser la balance des forces sur terrain, notamment après la mort de plusieurs mercenaires russes engagés par Abu-Dhabi, pour combattre en son nom», affirmèrent les sources, lors de déclarations présentées aux médias.

Elles expliquèrent que «des avions égyptiens de transport militaire avaient récemment atterri à la base aérienne «al-Rajma» contrôlée par Haftar», et affirmèrent qu’ils avaient livré «des appareils de vision nocturne, des munitions, des lance-roquettes antichar, des lance-roquettes antiaérien, des missiles air-sol, ainsi que des drones».

Les sources notèrent également, que «près de 4 jours après la livraison des armes, un convoi de soldats égyptiens et émiratis était arrivé en Libye, dans le but de superviser les opérations logistiques, et de suivre les missions des drones».

Les Russes cherchent-ils à effacer leurs traces en Libye ?  

Par ailleurs, et dans un contexte proche, des sources libyennes de Tripoli ont parlé de négociations secrètes entre la Russie et une des brigades alliées aux Gouvernement d’union nationale (GNA), visant à libérer des Russes, que les forces du GNA avaient capturé sur les champs de combat.

«La Russie a finalement convoqué les chefs «des milices armées» à Moscow, afin de négocier la libérations de ses citoyens», avait signalé les sources aux médias, en notant que le comité libyen se composait de 3 importantes personnalités, des brigades armées du GNA.

Sur ce, il importe d’indiquer qu’à l’ombre de ses évolutions, les observateurs redoutent une escalade du conflit armé en Libye, notamment à l’ombre de la nouvelle liaison turque avec le GNA.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Arrêté à l’aéroport Djerba-Zarzis, un professeur à la Sorbonne subit un mauvais traitement des...

Le maître de Conférences à l'université de la Sorbonne et l'ex-conseiller de l'ancien président de la République, Mohamed Hnid, a été arrêté, ce dimanche,...

La NOC accuse les Émirats Arabes Unis d’être le premier responsable de l’arrêt renouvelé...

La compagnie pétrolière nationale de la Libye (NOC) a dénoncé, hier dimanche, explicitement l’arrêt renouvelé de la production et la suspension des exportations de...

Covid-19: les États-Unis enregistrent prés de 700 nouveaux décès en 24 heures

Le bilan des victimes du coronavirus aux Etats Unis est passé, dimanche, à 137 418 morts, après que les autorités sanitaires du pays aient...

Yémen: les Houthis ciblent une installation pétrolière saoudienne et plusieurs aéroports

Le groupe rebelle yéménite des Houthis a déclaré dans un communiqué : "Nous avons ciblé avec précision la grande installation pétrolière de Jizan, dans...

Libye: Haftar impose des conditions pour permettre l’exploitation du pétrole

Le seigneur de guerre renégat Khalifa Haftar, chef des milices rebelles de l'est de la Libye, a déclaré, samedi, qu'il continuera à bloquer la...