jeudi, février 25, 2021

Libye : Le GNA reprend un champ pétrolier des mains des milices de Haftar

Courrier arabe

En Libye, des forces affiliées au Gouvernement d’union nationale (GNA) ont imposé leur contrôle, aujourd’hui mercredi, sur le champ pétrolier «el-Fil», situé au sud-ouest du pays, marquant une importante progression, dans le cadre des opérations lancées pour neutraliser les milices du général à la retraite «Khalifa Haftar».

Le bureau informationnel de la zone militaire de «Sebha», contrôlée par le GNA, a noté lors d’un communiqué sur sa page officielle, que «mercredi matin, des unités militaires de la protection des structures pétrolières avaient repris le champ pétrolier «el-Fil», des mains des milices de Haftar», et signala que la structure, sécurisée, était parfaitement opérationnelle.

«Al-Charara» en état d’alerte

Dans ce contexte, l’agence de presse «Anadolu» rapporta que les milices de Haftar, qui contrôlent le champ pétrolier «al-Charara», «étaient en état d’alerte maximale», et indiqua que Haftar assurait la sécurité de toute la région du «Croissant pétrolier», bien que les structures qui s’y trouvent soient sous la direction du GNA.

Sur ce, il importe de signaler que Khalifa Haftar en tête des milices armées à l’est du pays, est soutenu financièrement et militairement par l’Égypte, l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, la France, et la Russie, dans son offensive armée lancée contre le GNA dirigé par Fayez al-Sarraj à l’ouest, depuis le 4 avril dernier.

Et au moment où le conflit au pays pétrolier se mêle aux règlements stratégiques et aux enjeux économiques, Haftar se couvre de la lutte contre le terrorisme, pour servir ses alliés, au détriment de la stabilité des milliers de Libyens dont la vie a été complètement ruinée et anéantie.potr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos